Les orages de la Tornado Alley - Année 2013

 
      Les récits
 
Dans un proche avenir, cette catégorie rassemblera tous les récits portant sur la période où notre équipe de traqueurs évoluait à travers la Tornado Alley. C'est donc ici que vous pouvez découvrir les différentes situations que nos chasseurs d'orages rencontraient que ce soit au niveau des orages ou du quotidien en général. En rédigeant les textes, notre attention s'est concentrée sur le côté immersif que nous voulons offrir à l'internaute qui parcours nos lignes car c'est finalement ici que vous pourrez vous imaginer en compagnie de notre équipe en vivant chaque instant avec eux. D'ailleurs, l'auteur a pris le soin d'écrire avec le temps du présent et à la première personne du singulier afin d'amplifier le côté immersif.

Par ailleurs, nous rappelons qu'une liste de référence vis-à-vis des séquences du film 'On The Way Of Storms' est disponible. Celle-ci vous permet de situer les orages décrits dans les récits vis-à-vis du film afin que vous puissiez davantage vous immerger dans nos rétrospectives quotidiennes.

Enfin, bien que nous parlons de plusieurs récits, seul ceux se consacrant aux journées des 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31 mai et 01 juin 2013 ont été diffusés actuellement. En effet, pas mal de travail nous reste encore à accomplir avant de pouvoir vous offrir la panoplie complète. Par la suite, les récits paraîtront dans un ordre chronologique avec la parution du récit du 02 juin 2013 prochainement.
 
 
 
      Récit du 21 mai 2013 par Michael Baillie - Squall line en vue
 
Le matin du mardi 21 mai 2013, le réveil s'effectue dans une atmosphère pour le moins étrange... Cette ambiance étant directement liée à la tragédie de la veille soit le passage de la tornade de Moore. Les kiosques sont déjà remplis de journaux parlant de ce triste événement de même que la télévision de la salle du petit déjeuner de notre motel affiche encore des images semblant sortir tout droit d'un film catastrophe. Suite à cela, on prévoit une attente d'une semaine avant de faire un passage dans la région afin de laisser passer un peu de temps et de pouvoir circuler efficacement au sein des zones impactées. D'ailleurs, pour notre tournage, il faut que les routes traversant la zone soient dégagées ce qui ne sera pas réalisé tout de suite mais ce que l'on désire éviter le plus, c'est de rencontrer des personnes sous le chocs d'avoir perdu leur bien et un membre de leur famille, peut-être même leur enfant, une situation propre aux tornades mais qui reste malgré tout difficile à mettre en images.
 
Première page du journal 'The Dallas Morning News'. Source : The Dallas Morning News.
Première page du journal 'The Dallas Morning News'
Source : The Dallas Morning News
 
Du côté météorologique, il pleut et comme à l'accoutumée, c'est un orage qui déverse ces précipitations. En fait, je pense qu'aucune pluie vécue actuellement n'ait été non-orageuse, c'est pour dire à quel point les orages sont habituels dans cette région du centre des États-Unis.
 
Présence d'une zone orageuse sur la carte radar météorologique vers 10h20 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Présence d'une zone orageuse sur la carte radar météorologique vers 10h20 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Au niveau des prévisions, le Storm Prediction Center annonce la survenue d'orages potentiellement violents vers le nord-est de l'état du Texas. De nature supercellulaires au départ vers le nord de l'état, ceux-ci devraient rapidement virer au stade multicellulaire pour former une ligne de grain en progressant vers l'est. C'est donc un rendez-vous avec une structure multicellulaire de type squall line qui nous attend aujourd'hui même si l'on songe peut-être à se rendre dans la région où doivent naître les premières cellules pour les observer dans un état possiblement supercellulaire. En tous cas, nous sommes denouveau sous la domination d'un "moderate risk" auquel sont associés plusieurs risques dont 45% pour des vents destructeurs, 45 % pour la survenue de grêlons géants et 10% pour les tornades. Ces risques étant valables sur un rayon de 25 miles autour d'un point situé dans la zone placée en "moderate risk". Cela dit, je pense que ces risques prévalent si la phase supercellulaire perdure car il sera plus difficile d'avoir une concrétisation de ceux-ci sous la ligne de grain mis à part le vent fort qui fait partie de la définition de ce type de structure. Pour en savoir plus sur les prévisions, celles-ci sont disponibles via le lien suivant : 21/05/2013 - 1300 UTC - Day 1 - Convective Outlook.
 
Prévisions émises par le Storm Prediction Center, le 21 mai 2013 à 08h00 LT. Crédit illustration : Storm Prediction Center
Prévisions émises par le Storm Prediction Center, le 21 mai 2013 à 08h00 LT.
Crédit illustration : Storm Prediction Center
 
Étant donné notre objectif, il ne sera pas difficile de tracer le trajet du jour où c'est finalement le type d'environnement voulu qui sera plus difficile à choisir que l'endroit où les orages passeront. On a donc établi un trajet qui partira de notre lieu actuel soit Ardmore dans l'état d'Oklahoma (point A sur les cartes du parcours) pour se diriger vers la ville de Sulphur Springs. On fera le trajet en passant par Dallas afin de voir, une fois là-bas, si notre destination choisie concorde toujours avec les orages. De fait, avec tous les échangeurs que comporte Dallas, il sera facile de se ré-aiguiller au cas où (Pour accéder au parcours de la journée directement sur Google Map, nous vous invitons à suivre le lien suivant : Parcours du 21 mai 2013).
 
Vue d'ensemble du trajet qui sera parcouru durant la journée du 21 mai 2013. Crédit illustration : Google Map
Vue d'ensemble du trajet qui sera parcouru durant la journée du 21 mai 2013.
Crédit illustration : Google Map
 
Vue rapprochée du trajet qui sera parcouru durant la journée du 21 mai 2013. Crédit illustration : Google Map
Vue rapprochée du trajet qui sera parcouru durant la journée du 21 mai 2013.
Crédit illustration : Google Map
 
Vue détaillée du trajet qui sera parcouru durant la journée du 21 mai 2013. Crédit illustration : Google Map
Vue détaillée du trajet qui sera parcouru durant la journée du 21 mai 2013.
Crédit illustration : Google Map
 
Ainsi vers 11h00 LT, nous nous lançons vers le sud pour entrer une toute première fois dans l'état du Texas, cela afin de rejoindre la ville de destination située au nord-est de l'état qui s'avère bien placée pour recevoir la ligne multicellulaire de plein fouet d'après les modèles météorologiques. Au fur et à mesure que nous descendons vers le sud, la pluie orageuse du matin diminue pour nous offrir un ciel à nouveau laiteux et dominé par des stratocumulus. Décidemment, on finit par se demander où sont les cieux si clairs que l'on voit dans beaucoup de photographies, c'est donc un aspect de la réalité météorologique qui nous interpelle et que je compte bien mettre en évidence dans le film afin de démystifier certaines caractéristiques de la réalité visiblement peu mises en évidence. Bien entendu, cela concerne le côté est de la dry line car de l'autre côté, le ciel est limpide.

Vers 12h00 LT, notre route s'élargit considérablement pour devenir un lieu où se croisent d'innombrables autoroutes... Au loin, nous apercevons une agglomération qui n'est autre que la ville de Dallas. C'est donc avec un certain émerveillement que nous contemplons les buildings qui se dressent non loin de nous pendant que nous traversons une série de viaducs et d'échangeurs les uns se dressant toujours plus hauts que les autres (point B sur les cartes du parcours). Un moment du voyage impressionnant qui restera bien ancré dans notre mémoire pour le côté gigantesque propre aux USA. D'ailleurs, des images de cette expérience font partie du générique de début du film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 00: 07: 07 et 00: 07: 39 et sont accessibles via le lien suivant : 21 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 01.
 
Approche progressive de la ville de Dallas dont on voit les premiers gratte-ciel à l'horizon. De nombreux stratocumulus sont présents. Crédit photo : Samina Verhoeven
Approche progressive de la ville de Dallas dont on voit les premiers gratte-ciel à l'horizon.
De nombreux stratocumulus sont présents.
 
Sinon, au niveau des observations radars, nous apercevons l'éclosion des orages attendus se réaliser non loin de Wichita Falls, région située à l'ouest de notre position actuelle, ce qui nous met en confiance au niveau de l'évolution que le système aura eu le temps d'acquérir sur la distance qui le sépare à Sulphur Springs. Cependant, on fait très attention à l'aspect supercellulaire qui devrait être de mise et hésitons donc de nous rendre directement vers l'est dans le cas où les orages resteraient durablement à ce stade.
 
Développement des orages attendus sur la carte radar météorologique vers 12h20 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Développement des orages attendus sur la carte radar météorologique vers 12h20 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Vue rapprochée du développement des orages attendus sur la carte radar météorologique vers 12h20 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Vue rapprochée du développement des orages attendus sur la carte radar météorologique vers 12h20 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Cela dit, nous comprenons très vite qu'il ne sera pas question de supercellules aujourd'hui car les premiers orages s'organisent rapidement pour former le système multicellulaire attendu. Dès lors, on continue de plus belle vers l'est maintenant que la situation est cernée mais ce ne sera pas sans faire un petit arrêt du côté d'un Burger King à Rockfall (point C sur les cartes du parcours) afin de se restaurer à l'américaine avant de partir en traque. En effet, il est 13h00 LT et la faim se fait bien ressentir...
 
Burger King de Rockfall où l'équipe a décidé de se restaurer. Crédit photo : Samina Verhoeven
Burger King de Rockfall où l'équipe a décidé de se restaurer.
 
La taille des burgers est largement suffisante que pour caler son estomac pour la journée. Crédit photo : Samina Verhoeven
La taille des burgers est largement suffisante que pour caler son estomac pour la journée.
 
Lorsque nous reprenons la route, nous sommes dans l'hésitation en ce qui concerne le point de chute car il nous faut changer de paysage entre les séquences pour ne pas être redondant, c'est alors que l'idée d'un lac bordé par des arbres vient à l'esprit de notre équipe, ce qui serait une première en terme d'environnement orageux sans oublier le fait que l'eau est un formidable élément qui sait se faire mener par le vent, l'un des phénomènes majeurs attendus aujourd'hui. Ainsi, c'est lorsque l'on arrive vers la région de Winnsboro (point D sur les cartes du parcours), située un peu plus au sud-est que Sulphur Springs que nous nous plaçons près d'un lac qui devrait nous permettre d'observer de beaux phénomènes lors du passage des orages.
 
Ambiance régnant autour du lac de Winnsboro. On remarque toujours la présence des nombreux stratocumulus. Crédit photo : Samina Verhoeven
Ambiance régnant autour du lac de Winnsboro. On remarque toujours la présence des nombreux stratocumulus.
 
Au moment de notre positionnement, vers 15h30 LT, des alertes sont déjà émises pour de fortes rafales de vents dépassant les 65 mph donc plus de 100 km/h. Cela se produisant peut-être juste à une quinzaine de kilomètres de notre position vers l'ouest alors que le temps est encore calme et tranquille au point que nous rencontrons des agents communautaires réparant quelques trous dans le sol ainsi qu'une famille jouant avec leurs chiens au bord du lac... Par contre, ce sont toujours les stratocumulus qui dominent le ciel et on doit dire que si nous étions en Belgique, on s'attendrait à tout sauf à une ligne orageuse de bonne facture ! D'ailleurs, l'atmosphère qui se dégage durant cette période constitue la toute première scène du film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 00: 07: 47 et 00: 10: 53, celle-ci étant disponible via le lien suivant : 21 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 02.
 
La ligne de grain est pleinement formée sur la carte radar météorologique vers 15h30 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
La ligne de grain est pleinement formée sur la carte radar météorologique vers 15h30 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Vue rapprochée de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 15h30 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Vue rapprochée de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 15h30 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Et pourtant, après une bonne demi-heure, c'est une toute autre ambiance qui se met en place avec l'avènement progressif d'un arcus qui se détache des stratocumulus en s'abaissant. Derrière lui, on observe la présence d'un véritable mur de précipitations. Des grondements se font entendre au loin quand le vent se lève progressivement pour ensuite secouer véritablement les arbres au passage de l'arcus. Le lac paisible jadis se transforme en une mer intérieure en adoptant carrement des vagues qui se brisent sur les abords.
 
Arrivée de la ligne de grain (appelée 'squall line' en anglais) au niveau de l'équipe. Crédit photo : Samina Verhoeven
Arrivée de la ligne de grain (appelée 'squall line' en anglais) au niveau de l'équipe.
 
À l'arrivée du front de rafales, l'eau jadis miroitante du lac de Winnsboro est devenue agitée au point de créer des vagues. Crédit photo : Samina Verhoeven
À l'arrivée du front de rafales, l'eau jadis miroitante du lac de Winnsboro est devenue agitée au point de créer des vagues.
 
C'est alors que je me précipite pour reprendre une de mes caméras laissée près de l'eau afin qu'elle ne décide pas de partir se promener dans le lac ! Vient ensuite la pluie qui tombent avec une telle vivacité que l'on croit tout simplement être plongé au sein d'un ouragan comme cela était stipulé dans les prévisions du SPC. L'atmosphère est quasiment monochrome tant il pleut et l'environnement nous paraît plongé dans un déluge qui semble vouloir continuer à régner. En outre, ces différents événements ont été repris dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 00: 11: 07 et 00: 18: 53 et sont accessibles via le lien suivant : 21 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 03.
 
Une fois le front de rafales passé, les précipitations tombent avec une telle vigueur que des inondations se mettent rapidement en place. Crédit photo : Samina Verhoeven
Une fois le front de rafales passé, les précipitations tombent avec une telle vigueur
que des inondations se mettent rapidement en place.
 
Position de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 16h26 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Position de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 16h26 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Vue rapprochée de la position de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 16h26 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Vue rapprochée de la position de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 16h26 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Cela dit, mise à part quelques branches arrachées, le vent reste raisonnable dans l'ensemble même s'il est très présent. Quant à la foudre, bien que modérée, elle s'avère marquante en donnant quelques bons coups de tonnerre bien détonnant. Au final, ce seront pas moins de 2 à 3 lignes orageuses imbriquées qui passent au-dessus de nous, celles-ci provoquant des inondations de faible hauteur mais étendues. Après avoir passé un bon bout de temps près du lac, on décide de prendre la route vers 17h30 LT pour longer la ligne orageuse en direction du sud, cela toujours dans une ambiance d'ouragan bien établie tant la pluie bat son plein.
 
Atmosphère dans laquelle notre équipe se rend vers le sud de la ligne de grain. Crédit photo : Samina Verhoeven
Atmosphère dans laquelle notre équipe se rend vers le sud de la ligne de grain.
 
Etat de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 17h32 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
État de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 17h32 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Vers 18h35 LT, après une longue route, notre trajet se termine dans la région de Tyler (point E sur les cartes du parcours) où des trombes d'eau sont d'actualités. Dans ce milieu urbanisé, les inondations sont beaucoup plus marquantes avec la présence d'évacuations qui rejettent l'eau plutôt que de l'absorber. Durant cette phase, la foudre s'invite à plusieurs reprises en zébrant régulièrement le ciel de la ville.
 
Pluie diluvienne s'abattant dans la région de Tyler lors de notre arrivée dans cette zone. Crédit photo : Samina Verhoeven
Pluie diluvienne s'abattant dans la région de Tyler lors de notre arrivée dans cette zone.
 
Position de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 18h29 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Position de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 18h29 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Vers 19h30 LT, lorsque la pluie cesse quelque peu pour laisser place à une ambiance post-orageuse offrant toujours son lot de foudre, on remarque une disparition rapide des inondations que l'on observait ! Un point impressionnant car on aurait jamais vu toute cette eau s'en aller aussi vite en Belgique ! À l'arrière de la ligne de grain, d'autres cellules se forment pour offrir de nouvelles occasions d'immortaliser la foudre sur nos capteurs.

D'ailleurs, les différents événements venant de se produire depuis notre arrivée à Tyler ont été repris dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 00: 25: 15 et 00: 27: 45, ceux-ci étant accessibles via le lien suivant : 21 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 04.
 
Coup de foudre frappant l'horizon est de la région de Tyler durant l'évacuation de la ligne de grain. Crédit photo : Samina Verhoeven
Coup de foudre frappant l'horizon est de la région de Tyler durant l'évacuation de la ligne de grain.
 
Éclair internuageux s'étendant dans la partie stratiforme présente à l'arrière de la ligne de grain. Crédit photo : Samina Verhoeven
Éclair internuageux s'étendant dans la partie stratiforme présente à l'arrière de la ligne de grain.
 
Après ces prises de vues, nous décidons de prendre un hôtel à Tyler pour passer la nuit mais avant cela, on décide de reprendre de l'essence après nos 403 kilomètres de cette journée. De fait, le réservoir n'est pas loin d'être à sec. On décide de prendre le temps de faire un plein complet même si les prévisions su SPC semblent (enfin) prévoir une accalmie. Ce sera donc l'occasion d'aller voir les éventuels dégâts provoqués par la ligne de grain.
 
Atmosphère électrique régnant vers l'ouest où d'autres cellules orageuses secondaires se mettent en place. Crédit photo : Eric Dargent
Atmosphère électrique régnant vers l'ouest où d'autres cellules orageuses secondaires se mettent en place.
 
Déstructuration de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 19h30 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Déstructuration de la ligne de grain sur la carte radar météorologique vers 19h30 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Seulement, une fois arrivé à l'hôtel, ne faut-il pas que le disque dur de l'ordinateur d'Éric dysfonctionne en toute fin de soirée pendant le déchargement de ses photographies de la journée ? He bien oui et c'est donc avec un objectif supplémentaire que nous entamerons la journée du lendemain et qui n'est pas des moindres puisque le type de disque dur interne accepté est de type IDE soit assez vieux et difficile à trouver, c'est un peu l'inconvénient de ce genre de pc étanche professionnel noté comme une référence dans la matière car il a su traverser les âges. Pour ma part, maintenant qu'il est plus de minuit passé et que toutes les images sont déchargées, je me prépare à dormir enfin plus de 4 heures ce qui me fera vraiment le plus grand bien.
 
Afficher la suite de cette page



Créer un site
Créer un site