Les orages de la Tornado Alley - Année 2013

 
      Les récits
 
Dans un proche avenir, cette catégorie rassemblera tous les récits portant sur la période où notre équipe de traqueurs évoluait à travers la Tornado Alley. C'est donc ici que vous pouvez découvrir les différentes situations que nos chasseurs d'orages rencontraient que ce soit au niveau des orages ou du quotidien en général. En rédigeant les textes, notre attention s'est concentrée sur le côté immersif que nous voulons offrir à l'internaute qui parcours nos lignes car c'est finalement ici que vous pourrez vous imaginer en compagnie de notre équipe en vivant chaque instant avec eux. D'ailleurs, l'auteur a pris le soin d'écrire avec le temps du présent et à la première personne du singulier afin d'amplifier le côté immersif.

Par ailleurs, nous rappelons qu'une liste de référence vis-à-vis des séquences du film 'On The Way Of Storms' est disponible. Celle-ci vous permet de situer les orages décrits dans les récits vis-à-vis du film afin que vous puissiez davantage vous immerger dans nos rétrospectives quotidiennes.

Enfin, bien que nous parlons de plusieurs récits, seul ceux se consacrant aux journées des 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31 mai et 01 juin 2013 ont été diffusés actuellement. En effet, pas mal de travail nous reste encore à accomplir avant de pouvoir vous offrir la panoplie complète. Par la suite, les récits paraîtront dans un ordre chronologique avec la parution du récit du 02 juin 2013 prochainement.
 
 
 
      Récit du 28 mai 2013 par Michael Baillie - Une situation surprenante
 
La journée du mardi 28 mai 2013 nous aura véritablement conduit vers une situation inattendue sur toute la ligne, comme-ci, quelque part, une bonne étoile voulait nous donner un fameux coup de pouce dans ce séjour. Un coup de pouce que je vous laisse découvrir au gré du récit qui va suivre...

Suite à un réveil assez tardif vers 09h30 LT mais après une courte nuit cependant (Je rappelle qu'on a fermé les yeux vers 03h30 LT seulement, suite aux déboires de la veille (cfr. récit du 27 mai 2013)), je constate que, selon les prévisions, la région de Salina semble être propice pour l'éclosion de l'une ou l'autre cellule qui pourrait profiter de paramètres favorables pour offrir divers phénomènes associés intéressants. Seulement, la journée du lendemain semble plus prometteuse avec un nouveau "moderate risk" comparé au "slight risk" de ce jour sans compter le fait que nous avons encore deux roues à changer et une optique à trouver, ce qui compromet la traque si rien ne se déroule de manière optimale en ce qui concerne la logistique.

Pour en revenir aux prévisions, on possède un risque de 5% pour l'occurrence d'une tornade, 30% pour la survenue de vents destructeurs localisés et 30% pour de la grêle géante, le tout sur un rayon de 25 miles à partir de n'importe quel point de la zone concernée. L'ensemble de ces probabilités nous dirige vers un léger risque de connaître des phénomènes sévères. Disons que c'est surtout le courant jet qui s'avère assez faible d'où des pourcentages réduits au niveau des risques éoliens et tornadiques. Pour en savoir davantage sur les prévisions, celles-ci sont disponibles via le lien suivant : 28/05/2013 - 1300 UTC - Day 1 - Convective Outlook.
 
Prévisions émises par le Storm Prediction Center, le 28 mai 2013 à 08h00 LT. Crédit illustration : Storm Prediction Center
Prévisions émises par le Storm Prediction Center, le 28 mai 2013 à 08h00 LT.
Crédit illustration : Storm Prediction Center
 
Pour faire suite au cas de la voiture, on téléphone vers 10h30 LT à notre loueur pour voir ce qui nous est possible de faire avec notre véhicule car celui-ci est immobilisé sur le parking de notre hôtel situé à Concordia (point A sur les cartes du parcours). Pour rappel, nous avons subit une double crevaison durant la traque du jour précédent, ce qui a conduit notre véhicule à être acheminé jusqu'ici avec une dépanneuse pendant la nuit passée.
 
État du véhicule de notre équipe suite à la traque du 27 mai 2013. Crédit photo : Michael Baillie
État du véhicule de notre équipe suite à la traque du 27 mai 2013.
 
Crevaison (la seconde du 27 mai 2013) ayant surgit sur la route d'un motel. Crédit photo : Michael Baillie
Crevaison (la seconde du 27 mai 2013) ayant surgit sur la route d'un motel.
 
Une fois en contact avec la société de location, celle-ci nous informe que mis à part changer de voiture pour un modèle plus petit ou se procurer les pneus à nos frais, rien n'est envisageable. Du coup, on prend bien évidemment les pneus en charge surtout que le film actuellement en cours de tournage demande à ce que nous gardions la même voiture afin que les raccords soient cohérents entre les différentes scènes faisant intervenir le véhicule.
 
Une fois démonté, le pneu crevé semble réparable à première vue car peu endommagé. La roue de secours à l'avant date d'une ancienne crevaison ayant eu lieu le 25 mai 2013. Crédit photo : Michael Baillie
Une fois démonté, le pneu crevé semble réparable à première vue car peu endommagé.
La roue de secours à l'avant date d'une ancienne crevaison ayant eu lieu le 25 mai 2013.
 
Par chance, aux environs de 11h30 LT, on découvre qu'un revendeur de pneus se trouve pas loin de l'hôtel, celui-ci étant facilement accessible à pied. Qui plus est, après l'avoir démonté, le pneu crevé ayant perdu la vis semble encore utilisable et une mèche pourrait donc suffire à le remettre d'aplomb (cfr. récit du 27 mai 2013 pour connaître les circonstances de la crevaison).
 
La crevaison du pneu est très réduite ce qui pourra permettre à celui-ci d'être réparé et cela rapidement. Crédit photo : Michael Baillie
La crevaison du pneu est très réduite ce qui pourra permettre à celui-ci d'être réparé et cela rapidement.
 
Sur le coup, vers 12h20 LT, Samina et Éric vont au garage avec la roue et reviennent peu de temps après avec un pneu gonflé à bloc, prêt à être monté sur la voiture. Seul bémol, il n'y a plus de pneus de notre catégorie pour changer celui qui a éclaté sur la Dirt Road, ce dernier étant irréparable (cfr. récit du 27 mai 2013 pour connaître les circonstances de la crevaison). Il est impératif d'en trouver un si on ne veut pas terminer dans la même situation que la nuit passée si on crève à nouveau puisque la roue de secours est déjà utilisée à l'heure actuelle pour remplacer le pneu ayant éclaté. C'est ainsi vers 13h00 LT que nous prenons la route vers la ville de Salina pour à la fois nous rendre dans un garage qui pourrait posséder une roue adéquate et nous rapprocher du risque orageux de ce jour. Même s'il est déjà tard, l'espoir d'être prêt à temps pour les orages reste encore présent puisqu'il n'y a encore rien à signaler dans le ciel de notre région (Pour accéder au parcours de la journée directement sur Google Map, nous vous invitons à suivre le lien suivant : Parcours du 28 mai 2013).
 
Vue d'ensemble du trajet qui sera parcouru durant la journée du 28 mai 2013. Crédit illustration : Google Map
Vue d'ensemble du trajet qui sera parcouru durant la journée du 28 mai 2013.
Crédit illustration : Google Map
 
Vue rapprochée du trajet qui sera parcouru durant la journée du 28 mai 2013. Crédit illustration : Google Map
Vue rapprochée du trajet qui sera parcouru durant la journée du 28 mai 2013.
Crédit illustration : Google Map
 
Vue détaillée du trajet qui sera parcouru entre Salina et Minneapolis durant la journée du 28 mai 2013. Crédit illustration : Google Map
Vue détaillée du trajet qui sera parcouru entre Salina et Minneapolis durant la journée du 28 mai 2013.
Crédit illustration : Google Map
 
Une fois à Salina vers 14h00 LT, on s'arrête dans un Mall de la région afin qu'Éric puisse avoir une chance de posséder une meilleure optique pour l'un de ses appareils photos car celle qu'il possède a des problèmes pour faire la mise au point depuis la veille. Malheureusement, pour lui, il ne trouve rien et sachant que le temps presse, on se rend rapidement vers un magasin qui nous permettra de nous restaurer pour le restant de la journée. Non loin du Mall, se tient un Target, un genre de magasin où l'on trouve un peu de tout au niveau matériel divers mais aussi de quoi se restaurer.

Seulement, lorsqu'Éric et Samina se rendent à un stand où l'on sert des burritos, ils constatent qu'encore une fois, le temps n'est pas avec nous car il leur aura fallu attendre près de 20 minutes pour recevoir les mets que nous dégusterons seulement vers 14h50 LT ! Je dois dire que j'étais plutôt nerveux dans le véhicule pendant la période où j'attendais de les voir revenir. Bref, ça commence vraiment à sentir mauvais pour traquer les orages aujourd'hui. Finalement, heureusement que nous n'avons qu'un "slight risk" et que la zone d'initiation des cellules les plus intéressantes du jour semble se trouver dans le coin.

Cela dit, vers 15h00 LT, je remarque que la carte radar, qui était exempt d'activité pluvieuse il y a deux heures, commence à présenter les premiers foyers orageux de la journée au nord-est du Kansas. Bon, la zone à risque est particulièrement large aujourd'hui, ne l'oublions pas et il est tout à fait normal que des cellules naissent avant celles qui devraient nous concerner un peu plus tard apparemment.
 
Situation météorologique dans la région orientale du Kansas vers 15h02 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation météorologique dans la région orientale du Kansas vers 15h02 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Enfin, commençant à nous dire que l'achat d'une nouvelle optique sera pour un autre jour, on trouve un garage associé à un Walmart de la région vers 15h30 LT (point B sur les cartes du parcours). De fait, on a constaté que la plupart de ces centres commerciaux se définissant comme étant d'énormes supermarchés possèdent souvent un garage associé. On s'y arrête donc afin de voir si ce dernier possède ce qu'il nous faut pour changer le pneu éclaté. Pendant cet arrêt, je me situe dans le parking du garage en question et observe le ciel qui indique clairement que nous sommes situés assez près de la ligne sèche. Enfin, quelques instants après, on apprend que le garage possède le pneu qu'il nous faut, ce qui constitue la bonne nouvelle de la journée !
 
Véhicule de traque en cours de réparation dans le garage d'un Walmart de Salina. Crédit photo : Eric Dargent
Véhicule de traque en cours de réparation dans le garage d'un Walmart de Salina.
 
Par contre, du côté du ciel, cela commence à bouger pas mal avec l'apparition de tours convectives dans notre région. Par ailleurs, il semble que cela se gâte dans la région nord-est du Kansas avec l'apparition de zones aux précipitations intenses sur la carte radar de 15h32 LT.
 
Situation météorologique dans la région orientale du Kansas vers 15h32 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation météorologique dans la région orientale du Kansas vers 15h32 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
La période d'attente de la réparation ainsi que les cieux évoluant me conduisent à prendre des plans différents des nuages cumuliformes qui évoluent au fur et à mesure que le temps passe, offrant dès lors une séquence de formation de cellules orageuses se faisant depuis un parking pendant que l'on change un pneu. Bref, c'est déjà cela de pris. De plus, pendant le tournage de ces plans, un traqueur de tornade me fait un grand signe depuis une autoroute en se dirigeant vers le sujet de mes prises de vues, une magnifique cellule en cours de développement rapide.
 
Cellule représentant le développement des nuages convectifs dans la région de Salina. Crédit photo : Eric Dargent
Cellule représentant le développement des nuages convectifs dans la région de Salina.
 
Au niveau du radar, vers 16h00 LT, cela semble s'initier de notre côté au point de vue des précipitations mais en ce qui concerne le nord-est du Kansas, l'aspect supercellulaire de la chose ne semble faire aucun doute ! Bon, cela dit, même s'il se passe quelque chose là-bas, les modèles sont confiants pour que notre région reçoive également son lot de réjouissances orageuses durant la journée.
 
Situation météorologique dans la région orientale du Kansas vers 16h02 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation météorologique dans la région orientale du Kansas vers 16h02 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Situation météorologique dans la région de Salina vers 16h02 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation météorologique dans la région de Salina vers 16h02 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
D'ailleurs, peu de temps après, le vent commence à souffler vers la cellule de notre région et cela avec frénésie, annonçant du même coup l'aspiration vigoureuse que le courant ascendant met en place. Au même moment, vers 16h30 LT, la voiture ressort comme neuve, en effet, ils possédaient exactement le pneu que nous devions obtenir ! En ce qui concerne les prises de vues cinématographiques effectuées sur le parking, celles-ci sont incluses dans la séquence de la phase de formation des cellules orageuses dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 00: 39: 51 et 00: 43: 05. Ces dernières étant accessibles via le lien suivant : 28 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 01.

En ce qui concerne ce que l'on peut appeler la supercellule de Corning (région située au nord-est du Kansas), on apprend peu de temps après que celle-ci engendre actuellement une tornade d'après un rapport du SPC, ce qui ne nous étonne pas vu l'écho en crochet qu'elle est occupée a développer. Cela dit, même si on aurait voulu la rejoindre, nous étions de toutes façons bien obligé de changer la roue de la voiture sous peine de prendre le risque d'être totalement immobilisé en cas de pépin puisque nous serions déjà entrain d'utiliser la roue de secours. Bref, on a pas de regrets à avoir, surtout que les cieux de notre région sont plus que prometteurs avec la présence d'une nouvelle supercellule en formation.
 
Situation météorologique dans la région orientale du Kansas vers 16h32 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation météorologique dans la région orientale du Kansas vers 16h32 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Situation météorologique dans la région de Salina vers 16h32 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation météorologique dans la région de Salina vers 16h32 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Vue le stade encore naissant de l'orage proche de notre position, on ré-essaye de trouver un revendeur d'optiques pour Éric même si cela me dérange réellement vu ce qui se passe dans le ciel car vu l'heure qu'il est, c'est probablement maintenant que tout va se jouer au niveau de notre côté. Finalement, vers 17h00 LT, l'idée du magasin d'optiques est définitivement abandonnée quand on remarque que le GPS indique qu'il doit y avoir un revendeur photo là où se trouve un quartier résidentiel.
 
Situation orageuse dans la région de Salina vers 17h02 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse dans la région de Salina vers 17h02 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Dès lors, on prend une route bitumée vers le nord et fonçons vers le courant ascendant de l'orage supercellulaire de la région afin de pouvoir l'observer tant il est bien constitué. Par ailleurs, si on prend une route bitumée, c'est parce qu'on préfère éviter les dirt road pour le moment afin de minimiser le risque de vivre certaines expériences de la veille.
 
Evolution supercellulaire dans la région de Salina vers 17h32 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Évolution supercellulaire dans la région de Salina vers 17h32 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Développement d'un écho en crochet dans la région de Bennington vers 17h32 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Développement d'un écho en crochet dans la région de Bennington vers 17h32 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Une zone de rotation est visible (intersection rouge et verte au sud-ouest de la cellule) à l'ouest de Bennington vers 17h32 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Une zone de rotation est visible (intersection rouge et verte au sud-ouest de la cellule) à l'ouest de Bennington vers 17h32 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Durant notre route vers la supercellule, on mène l'observation de celle-ci jusqu'au moment où l'inattendu voire même l'inespéré commence à se produire vers 17h35 LT (point C sur les cartes du parcours)... Une tornade ! Ou du moins, un fameux funnel cloud tout entortillé qui se forme pour ensuite se dissiper au nord-ouest de notre position. Là-dessus, Éric pousse sur le champignon peu importe ce qui peut se passer ensuite afin que l'on puisse rapidement trouver un point de vue dégagé vers le nuage-mur venant de nous présenter la tornade en question. Finalement, après quelques hésitations sur les points d'arrêts (point D sur les cartes du parcours), on trouve un paysage à la fois intéressant et dégagé vers 17h40 LT.
 
Situation orageuse dans la région de Bennington vers 17h41 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse dans la région de Bennington vers 17h41 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
La zone de rotation s'est sensiblement renforcée au sud-ouest de la cellule vers 17h41 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
La zone de rotation s'est sensiblement renforcée au sud-ouest de la cellule vers 17h41 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Courant ascendant de la supercellule de Bennington. On observe la présence du FFD ('courant descendant de flanc avant' en anglais) à droite tandis que le RFD ('courant descendant de flanc arrière' en anglais) commence à entourer le courant ascendant au centre. Crédit photo : Samina Verhoeven
Courant ascendant de la supercellule de Bennington. On observe la présence du FFD ('courant descendant de flanc avant' en anglais) à droite
tandis que le RFD ('courant descendant de flanc arrière' en anglais) commence à entourer le courant ascendant au centre.
 
Depuis notre point d'observation situé au sud-est de la supercellule (point E sur les cartes du parcours), la rotation du courant ascendant s'avère renversante et le vent soufflant en direction de celui-ci est vivifiant. Devant nous, se dressent l'ensemble des structures caractérisant une supercellule classique de bonne facture dans son ensemble. C'est à dire, deux courants descendants à la fois dissociés et denses (FFD et RFD) avec la présence d'un nuage-mur sous le courant ascendant. De même, ce dernier forme une sacrée colonne à la fois inclinée et en rotation durable. Quant à l'enclume, elle est particulièrement boursoufflée. Pour ma part, je réalise une séquence cinématographique de cette ambiance qui est incluse dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 01: 09: 19 et 01: 09: 26. Celle-ci étant accessible via le lien suivant : 28 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 02.
 
Une minute après la prise de vue précédente, on distingue davantage le nuage-mur qui s'est formé sous le courant ascendant. Cette structure annonce la possible formation d'une nouvelle tornade. Crédit photo : Samina Verhoeven
Une minute après la prise de vue précédente, on distingue davantage le nuage-mur qui s'est formé sous le courant ascendant. Cette structure annonce la possible formation d'une nouvelle tornade.
 
Agrandissement de la zone où se situe le nuage-mur. On remarque également la présence d'une bande d'afflux à droite de la structure en question. Crédit photo : Samina Verhoeven
Agrandissement de la zone où se situe le nuage-mur. On remarque également la présence
d'une bande d'afflux à droite de la structure en question.
 
Situation orageuse dans la région de Bennington vers 17h49 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse dans la région de Bennington vers 17h49 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
La zone de rotation s'est davantage renforcée au sud-ouest de la cellule vers 17h49 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
La zone de rotation s'est davantage renforcée au sud-ouest de la cellule vers 17h49 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Ce genre de structure pousse Samina à faire plusieurs panoramiques de la supercellule par pas de quelques minutes afin de pouvoir analyser l'évolution de sa structure à posteriori. Elle s'exécute d'ailleurs sans oser imaginer ce qui va se produire vers 17h50 LT soit l'apparition d'un cône massif descendant progressivement depuis la base du nuage-mur ! Seulement, il se fait rapidement masquer par les précipitations du RFD qui l'entourent...
 
Apparition d'un cône massif sous le nuage-mur de l'orage supercellulaire. Le courant descendant de flanc arrière soit le RFD s'active davantage ce qui a tendance à masquer la tornade. Crédit photo : Samina Verhoeven
Apparition d'un cône massif sous le nuage-mur de l'orage supercellulaire. Le courant descendant de flanc arrière
soit le RFD s'active davantage ce qui a tendance à masquer la tornade.
 
Agrandissement de la zone où se forme la tornade de Bennington. Crédit photo : Samina Verhoeven
Agrandissement de la zone où se forme la tornade de Bennington.
 
Sur le coup, la situation devient donc frustrante mais par chance, ces mêmes précipitations diminuent une minute après pour enfin laisser apparaître... une large tornade ! Quelle stupeur devant un tel spectacle... Non seulement, c'est notre première tornade mais elle est à la fois large et complète à merveille toutes les structures de la supercellule elle-même. La force pédagogique de cette scène est donc implaccable.
 
La diminution des précipitations du RFD laisse apparaître une large tornade appelée 'wedge tornado' en anglais. Crédit photo : Samina Verhoeven
La diminution des précipitations du RFD laisse apparaître une large tornade appelée 'wedge tornado' en anglais.
 
La zone de vive rotation est marquante au sud-ouest de la cellule vers 17h54 LT soit au moment de la prise de vue précédente. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
La zone de vive rotation est marquante au sud-ouest de la cellule vers 17h54 LT soit au moment de la prise de vue précédente.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Vue d'ensemble du courant ascendant surmontant la tornade de Bennington plusieurs secondes après la prise de vue précédente. Crédit photo : Samina Verhoeven
Vue d'ensemble du courant ascendant surmontant la tornade de Bennington plusieurs secondes après la prise de vue précédente.
 
Activité plusieuse de la supercellule de Bennington vers 17h54 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Activité plusieuse de la supercellule de Bennington vers 17h54 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Bien entendu, je réalise une autre séquence cinématographique de la supercellule alors qu'Éric effectue un plan serré sur la tornade. Ceux-ci sont inclus dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 01: 09: 50 et 01: 10: 10. Ces derniers étant accessibles via le lien suivant : 28 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 03. Vers 17h55 LT, après avoir profité des vues d'ensemble, nous reprenons rapidement la route vers le nord afin de nous approcher de la tornade proprement dite.
 
Prise de vue de la tornade de Bennington durant le déplacement de notre équipe vers un autre point d'observation. Crédit photo : Samina Verhoeven
Prise de vue de la tornade de Bennington durant le déplacement de notre équipe vers un autre point d'observation.
 
Seulement, après un cours laps de temps, notre route de bitume jusqu'ici se prolonge en une dirt road ! On passe donc vers le stade d'une course trèèèès saaaage afin de minimiser le risque de crevaison, surtout dans une ambiance pareille ! Car là, je pense que je m'enterrais cette fois si on devait rencontrer une nouvelle crevaison (cfr. récit du 27 mai 2013). En cours de route, nous essuyons quand même le passage d'une barre de fer sous les roues sans qu'aucun dégât ne semble s'être produit heureusement mais cela renforce par contre le stress que ces routes nous infligent ! Par chance, peu de temps après, on arrive à dé;nicher un beau point de vue bien dégagé (point F sur les cartes du parcours) qui nous permet d'observer la tornade que l'on réussit à voir de plus près et dans un environnement bien sympa où champs, bosquets et même lacs se mélangent pour créer un décor particulier face au phénomène tourbillonnaire.
 
Activité plusieuse de la supercellule de Bennington vers 17h58 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Activité plusieuse de la supercellule de Bennington vers 17h58 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
La zone de rotation reste marquante au sud-ouest de la cellule vers 17h58 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
La zone de rotation reste marquante au sud-ouest de la cellule vers 17h58 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Il est à présent 18h00 LT et il s'ensuit une véritable course contre la montre pour effectuer un maximum de prises de vues différentes du phénomène sans oublier les plans larges et panoramiques que nous aurions tendance à oublier de réaliser en se faisant hypnotiser par la tornade elle-même. Le plus amusant est de penser que nous étions en pleine traque active tout juste 24 heures avant avec l'espoir de voir une tornade sauf que la situation semble nous offrir une meilleure issue aujourd'hui et quelle issue !
 
La tornade de Bennington sévissant dans un paysage lacustre composé d'arbres et de prairies. Crédit photo : Samina Verhoeven
La tornade de Bennington sévissant dans un paysage lacustre composé d'arbres et de prairies.
 
Vue rapprochée de la tornade qui semble libérée du RFD pour le moment. Crédit photo : Samina Verhoeven
Vue rapprochée de la tornade qui semble libérée du RFD pour le moment.
 
Cela dit, le RFD joue avec nous puisqu'il remasque la tornade pour ensuite nous la faire réapparaître régulièrement. Le point positif dans cette situation est que l'on pourra peut-être avoir l'occasion d'illustrer l'interaction qui a lieu entre le RFD et la tornade en aboutissant probablement vers la cause de la dissipation de celle-ci (cela étant fort pédagogiquement parlant). En effet, on doit savoir qu'une fois que le RFD entoure complètement le courant ascendant, il finit par couper l'arrivée d'air chaud au tourbillon qui commence alors à faiblir. Bien, heureusement pour nous, nous en sommes pas à ce stade là pour le moment. Pendant toute cette période, j'effectue bien évidemment une autre séquence cinématographique qui est incluse dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 01: 10: 11 et 01: 11: 40. Celle-ci étant accessible via le lien suivant : 28 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 04.
 
Durant la même minute que la prise de vue précédente, le RFD finit par à nouveau masquer la tornade. Crédit photo : Samina Verhoeven
Durant la même minute que la prise de vue précédente, le RFD finit par à nouveau masquer la tornade.
 
Activité pluvieuse de la supercellule de Bennington vers 18h06 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Activité pluvieuse de la supercellule de Bennington vers 18h06 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Contraste important entre les couleurs vertes et rouges (zone de rotation) au sud-ouest de la cellule vers 18h06 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Contraste important entre les couleurs vertes et rouges (zone de rotation) au sud-ouest de la cellule vers 18h06 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Au bout d'un certain temps, la tornade semblant peu mobile jusqu'ici (cela provenant probablement du faible flux directeur) passe doucement derrière une colline vers 18h10 LT. Ni une, ni deux, on décide d'effectuer un léger déplacement en voiture vers le nord jusqu'à la base de celle-ci pour que je puisse ensuite gravir la colline à pied afin de pouvoir continuer à profiter du spectacle malgré que les précipitations se font de plus en plus gênantes.
 
Colline sur laquelle Michael Baillie a décidé de se poster pour observer la suite des événements. Crédit photo : Samina verhoeven
Colline sur laquelle Michael Baillie a décidé de se poster pour observer la suite des événements.
 
Vers 18h12 LT, après avoir traversé un champs, une barrière barbelée et de la rocaille, me voilà en haut de la colline en question pour admirer l'ensemble du courant ascendant rotatif, celui-ci surmontant les précipitations du RFD qui ne laissent toutefois plus beaucoup d'occasions à la tornade pour apparaître mais on la devine bien via une silhouette conique et large qu'elle crée dans la zone de précipitations.

Bien que le tourbillon finit par être totalement obscurci par le RFD, on peut se dire qu'on aura eu droit à la phase qui amène la dissipation de la tornade. De fait, comme le courant ascendant semble être entièrement entouré par le RFD maintenant, ce dernier va couper l'arrivée d'air chaud au tourbillon qui va donc perdre en intensité et disparaître avant que la supercellule elle-même ne commence à s'affaisser. L'immortalisation de cette phase complète donc à merveille l'évolution d'une supercellule HP dans son existence.
 
Supercellule de Bennington refermant progressivement son crochet vers 18h15 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Supercellule de Bennington refermant progressivement son crochet vers 18h15 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
La rotation s'affaiblit au sud-ouest de la cellule vers 18h15 LT, cela provenant probablement du RFD qui coupe l'arrivée d'air chaud. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
La rotation s'affaiblit au sud-ouest de la cellule vers 18h15 LT, cela provenant probablement du RFD qui coupe l'arrivée d'air chaud.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Par ailleurs, Samina qui est venue me rejoindre profite également du spectacle pendant qu'Éric gravite une autre colline. Seul bémol, les coups de foudre souvent positifs frappent régulièrement le sol autour du courant ascendant et il ne fait pas bon vivre en haut d'une colline dans ces moment là, il faut bien le dire... Ces coups de foudre nous obligent même à nous mettre à croupi sur l'un des flancs pendant que nous effectuons nos prises de vues des phénomènes...
 
Depuis le haut de la colline, l'enfermement de la tornade de Bennington par le RFD est mis en évidence. Crédit photo : Samina Verhoeven
Depuis le haut de la colline, l'enfermement de la tornade de Bennington par le RFD est mis en évidence.
 
Quand on y pense, c'est clair que l'on aurait jamais mais jamais imaginé se trouver face à une telle situation durant la matinée... Le matin, on est en face d'un 4x4 avec deux pneus crevés sur le parking de notre dernier hôtel et l'après-midi, nous observons une large tornade EF4, c'est donc une situation plutôt incroyable voire même rocanbolesque qui nous arrive... Mais cela nous conforte à l'idée qu'une journée avec de bonnes suprises est quand même possible à vivre durant notre voyage :D

Pour revenir à la situation météorologique, on note un vent de sud-est qui est toujours aussi fort en convergeant continuellement vers la base du courant ascendant. En outre, les coups de foudre positifs sont toujours présents et ont tendance à occuper une zone s'étendant depuis les abords du courant ascendant jusqu'au pseudo-front chaud du FFD (ce dernier étant situé au nord de notre position).
 
Situation orageuse dans la région de Bennington vers 18h24 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse dans la région de Bennington vers 18h24 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
En parlant de ce dernier, celui-ci semble quasiment immobile vis-à-vis de nous, de sorte qu'il n'avance ni ne recule. Quand on voit ses épais rideaux de précipitations sévir à 1 ou 2 kilomètres à peine depuis notre colline qui se situe juste en bordure du spectace tornadique et kéraunique en même temps, cela fait un drôle d'effet. Un effet qui devient plus angoissant quand je remarque qu'un déplacement vers le sud semble se mettre en place avec l'approche du FFD et des impacts de foudre au final ! En outre, durant toute la durée où je me situe sur la colline, je continue à réaliser des séquences cinématographique pour illustrer l'occultation de la tornade par le RFD. Celle-ci est donc incluse dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 01: 11: 42 et 01: 12: 06 et accessible via le lien suivant : 28 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 05.
 
Le courant ascendant de la supercellule reste entouré par le RFD. La tornade de Bennington, toujours présente derrière ces rideaux, constitue l'un des plus grands danger car elle est désormais invisible. Crédit photo : Samina Verhoeven
Le courant ascendant de la supercellule reste entouré par le RFD. La tornade de Bennington, toujours présente derrière ces rideaux,
constitue l'un des plus grands danger car elle est désormais invisible.
 
Il est un peu près 18h35 LT lorsque Samina, présente avec moi jusqu'ici reprend le chemin de la voiture par crainte de voir les éclairs se rapprocher davantage avec le rideau de précipitations. Peu de temps après, je fais de même et je dois dire que je ne suis pas l'aise à l'idée d'être maintenant à seulement quelques centaines de mètres des pluies torrentielles, accompagnées par ces fameux impacts de foudre.

Une fois dans la voiture, on décide de nous rendre dans la ville de Salina vers laquelle la supercellule semble vaguement se diriger, seulement, une fois sur place aux environs de 19h10, on observe le début de la déstructuration de la cellule, une situation à laquelle on pouvait s'attendre après avoir observé le tour complet du RFD autour du courant ascendant.
 
Situation pluvieuse dans la région orientale du Kansas vers 18h54 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation pluvieuse dans la région orientale du Kansas vers 18h54 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Vue rapprochée de la supercellule de Bennington se déstructurant vers 18h58 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Vue rapprochée de la supercellule de Bennington se déstructurant vers 18h58 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Depuis notre région (point G sur les cartes du parcours), on observe tout de même la présence d'un vent de sud significatif qui souffle en direction de la zone orageuse, ce qui pourrait trahir l'occurrence d'un bon flux d'air entrant vers celle-ci. C'est positif mais, malheureusement pour nous, cela n'empêche guère la déstructuration de l'orage supercellulaire ayant engendré la tornade de Bennington.
 
La météorologie est tellement ancrée dans les moeurs aux USA que les éléments s'y rapportant sont nombreux. Ainsi, près de la position de l'équipe, se tient la 'Cloud Street' soit la rue des nuages. Crédit photo : Samina Verhoeven
La météorologie est tellement ancrée dans les moeurs aux USA que les éléments s'y rapportant sont nombreux.
Ainsi, près de la position de l'équipe, se tient la 'Cloud Street' soit la rue des nuages.
 
Autour de nous, le ciel est menaçant mais la zone orageuse semble finalement filer en direction de l'est et donc vers le nord-est de notre position actuelle. Cela étant, on reprend la route vers 20h05 LT en direction du nord pour observer les différents dégâts qui ont dû être engendrés par l'orage, que cela soit au niveau du vent, des inondations ou de la tornade. À propos des dégâts du vent engendrés, un rapport du SPC a été effectué et est disponible via le lien suivant : 28/05/2013 - Tornado Reports.
 
État du ciel au moment où l'équipe se rend dans la région de Minneapolis. Crédit photo : Samina Verhoeven
État du ciel au moment où l'équipe se rend dans la région de Minneapolis.
 
Vers 20h25 LT, nous traversons la ville de Minneapolis (point H sur les cartes du parcours) qui était située au nord de la tornade lorsque celle-ci sévissait. Naturellement, cette zone qui se situait à l'intersection du FFD et du RFD à ce moment là, a subit des pluies torrentielles au point de comptabilisé une centaine de litres au mètre carré ce qui crée des inondations étendues. D'ailleurs, durant notre passage, on remarque certaines rues ayant été transformées en cours d'eau.

Peu de temps après, vers 20h35 LT, on repart vers le sud via l'ouest de la ville de Minneapolis, cela afin d'augmenter les chances de traverser le sillon qui a dû être tracé par la tornade. Durant notre route, on décide de faire un arrêt pour immortaliser le coucher de soleil qui se présent dans une ambiance post-orageuse, une scène qui pourrait bien m'être utile pour le futur montage du film. Cette scène aura effectivement servi puisqu'elle figure dans la séquence du coucher de soleil précédent une offensive orageuse nocturne dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 00: 28: 05 et 00: 28: 15. Celle-ci étant accessible via le lien suivant :
28 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 06.
 
En se dirigeant vers la zone des dégâts, l'équipe fait face à un coucher de soleil qui clôture cette journée aux couleurs tornadiques. Crédit photo : Samina Verhoeven
En se dirigeant vers la zone des dégâts, l'équipe fait face à un coucher de soleil qui clôture cette journée aux couleurs tornadiques.
 
Enfin, vers 20h50 LT, on finit par croiser le chemin avec des services de secours, de réparations et de polices, ce qui nous amène à ralentir afin d'observer attentivement les traces du passage de la tornade. Au bout de quelques minutes, on finit par tomber sur une habitation isolée ayant été frappée par le tourbillon en question (point I sur les cartes du parcours). Dès lors, vue le contexte, on remarque d'amblée que la tornade a touché une zone peu peuplée si bien que les zones habitées impactées par le phénomène semblent être très réduites.
 
Route ayant été impactée par le passage de la tornade de Bennington. Crédit photo : Samina Verhoeven
Route ayant été impactée par le passage de la tornade de Bennington.
 
Rangée d'arbres d'une propriété ayant été endommagés durant le passage de la tornade. Crédit photo : Samina Verhoeven
Rangée d'arbres d'une propriété ayant été endommagés durant le passage de la tornade.
 
Concernant la maison que nous observons, seuls les arbres autour de la propriété ont été sévèrement touchés car il ne semble pas y avoir de dégâts conséquents sur les édifices constituant la propriété. De même, aucun décès ne semble à déplorer, ce qui nous réconforte quant au statut de notre première tornade. Notre sentiment vis-à-vis de la situation aurait été très différent si nous avions observé celle de Moore à la place.
 
De prime abord, les dégâts semblent avoir été légers au niveau de l'habitation comparativement aux arbres. Crédit photo : Samina Verhoeven
De prime abord, les dégâts semblent avoir été légers au niveau de l'habitation comparativement aux arbres.
 
Concernant la propriété, une voiture de police présente à l'entrée de celle-ci m'intimide. Je vais d'ailleurs à la rencontre de l'agent présent près de la voiture pour lui demander s'il est possible d'immortaliser certains dégâts à l'intérieur en ayant la possibilité d'obtenir des renseignements des propriétaires sur le vécu du passage de l'orage. Malheureusement, cela ne peut pas se faire et je finis par retourner rejoindre Samina et Éric dans la voiture.
 
Patrouille de police venant inspecter les lieux ayant été touchés par la tornade de Bennigton. Crédit photo : Eric Dargent
Patrouille de police venant inspecter les lieux ayant été touchés par la tornade de Bennigton.
 
Sinon, autour de la zone dans laquelle nous prospectons, on trouve d'autres dégâts essentiellement constitués par des poteaux arrachés et encore des arbres écorcés. On apprendra par la suite que nous nous situons à l'endroit où la tornade semble s'être formée étant donné que la zone où nous prospectons actuellement coïncide avec le début du tracé (situé en bas et à gauche de l'image) disponible à l'adresse suivante : Tracé de la tornade de Bennington. Suite à une analyse, nous avons estimé que nous étions à une distance variant de 7 à 10 kilomètres de la tornade au moment où nous étions au point F sur les cartes du parcours.
 
L'un des poteaux électriques ayant été touchés par le passage du tourbillon. Crédit photo : Samina Verhoeven
L'un des poteaux électriques ayant été touchés par le passage du tourbillon.
 
Services de réparations étant en charge de remettre le réseau électrique en état. Crédit photo : Samina Verhoeven
Services de réparations étant en charge de remettre le réseau électrique en état.
 
Après ce tour d'horizon des dégâts, nous reprenons le chemin de Salina vers 21h15 LT en ayant l'objectif de fêter notre première interception tornadique du séjour et même de notre vie aux USA. Pour cela, rien de tel qu'une restauration à l'américaine ! C'est alors que nous savourons cette journée surprenante à plus d'un titre en nous rendant vers un Taco Bell de la région vers 21h50 LT pour déguster un bon burrito (point J sur les cartes du parcours).
 
Etablissement de la chaîne 'Taco Bell' dans lequel notre équipe est venue se restaurer en l'honneur de la tornade de Bennington. Crédit photo : Samina Verhoeven
Établissement de la chaîne 'Taco Bell' dans lequel notre équipe est venue se restaurer en l'honneur de la tornade de Bennington.
 
Après nous être délecté, il est bien passé 22h00 LT lorsque nous décidons d'aller nous chercher une petite bière en face de l'établissement pour dignement fêter cette première expérience tourbillonnaire, ce qui nous amène à découvrir une seconde surprise... Celle de tomber sur de la bière brassée selon la méthode belge !

Cette dernière nous étant vivement recommandée par la vendeuse du petit magasin dans lequel nous sommes qui plus est. Quoi de mieux que de boire un verre d'une boisson faite en Amérique et brassée à notre manière pour fêter l'interception d'une tornade des États-Unis par Belgorage :) Après l'achat, nous prenons la direction d'un môtel de la région (point K sur les cartes du parcours) où nous trinquons à la réussite inattendue de la journée pour ensuite nous préparer à l'offensive du lendemain qui doit se dérouler vers l'ouest de l'état du Kansas. Une chose est sûre, c'est que je risque de dormir très satisfait de la journée que nous avons passée contrairement à la veille qui fut franchement catastrophique...
 
Afficher la suite de cette page



Créer un site
Créer un site