Les orages de la Tornado Alley - Année 2013

 
      Les récits
 
Dans un proche avenir, cette catégorie rassemblera tous les récits portant sur la période où notre équipe de traqueurs évoluait à travers la Tornado Alley. C'est donc ici que vous pouvez découvrir les différentes situations que nos chasseurs d'orages rencontraient que ce soit au niveau des orages ou du quotidien en général. En rédigeant les textes, notre attention s'est concentrée sur le côté immersif que nous voulons offrir à l'internaute qui parcours nos lignes car c'est finalement ici que vous pourrez vous imaginer en compagnie de notre équipe en vivant chaque instant avec eux. D'ailleurs, l'auteur a pris le soin d'écrire avec le temps du présent et à la première personne du singulier afin d'amplifier le côté immersif.

Par ailleurs, nous rappelons qu'une liste de référence vis-à-vis des séquences du film 'On The Way Of Storms' est disponible. Celle-ci vous permet de situer les orages décrits dans les récits vis-à-vis du film afin que vous puissiez davantage vous immerger dans nos rétrospectives quotidiennes.

Enfin, bien que nous parlons de plusieurs récits, seul ceux se consacrant aux journées des 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31 mai et 01 juin 2013 ont été diffusés actuellement. En effet, pas mal de travail nous reste encore à accomplir avant de pouvoir vous offrir la panoplie complète. Par la suite, les récits paraîtront dans un ordre chronologique avec la parution du récit du 02 juin 2013 prochainement.
 
 
 
      Récit du 31 mai 2013 par Michael Baillie - La nuit en plein jour
 
Une fois le début de matinée arrivé, vers 08h00 LT, je ne tarde pas à me pencher sur les prévisions du SPC qui annonce une après-midi des plus attrayantes avec un bon risque d'orages supercellulaires accompagnés par des phénomènes associés ayant également une bonne probabilité de survenir. En effet, on a un risque de 10% d'avoir une tornade, 15% de connaître des vents intenses et 45% d'observer de la grêle de grande taille, le tout sur un rayon de 25 miles, ce qui est vraiment attirant comme menu du jour. D'ailleurs, pour en savoir davantage sur les prévisions, celles-ci sont disponibles via le lien suivant : 31/05/2013 - 1300 UTC - Day 1 - Convective Outlook.
 
Prévisions émises par le Storm Prediction Center, le 31 mai 2013 à 08h00 LT. Crédit illustration : Storm Prediction Center
Prévisions émises par le Storm Prediction Center, le 31 mai 2013 à 08h00 LT.
Crédit illustration : Storm Prediction Center
 
Suite à la consultation de ces dernières, on voit également que les orages reprennent leur habitude horaire, à savoir, ils ne comptent pas se former avant le milieu d'après-midi, ce qui nous donne le temps d'enfin nous rendre à un steakhouse ! He oui, il était temps mais il est vrai que la météo nous a tout juste laissé le temps de nous abonner qu'aux fast food depuis notre arrivée, ce qui n'est pas idéal pour la santé, il faut bien le dire. Dans le cas actuel, nous nous situons déjà dans la zone à risque, ce qui ne nous demandera pas de faire beaucoup de chemin d'où le fait que l'on puisse se permette de changer légèrement notre régime alimentaire du séjour pour aujourd'hui (Pour accéder au parcours de la journée directement sur Google Map, nous vous invitons à suivre le lien suivant : Parcours du 31 mai 2013).
 
Vue d'ensemble du trajet qui sera parcouru durant la journée du 31 mai 2013. Crédit illustration : Google Map
Vue d'ensemble du trajet qui sera parcouru durant la journée du 31 mai 2013.
Crédit illustration : Google Map
 
Vue rapprochée du trajet qui sera parcouru durant la journée du 31 mai 2013. Crédit illustration : Google Map
Vue rapprochée du trajet qui sera parcouru durant la journée du 31 mai 2013.
Crédit illustration : Google Map
 
Vue détaillée du trajet qui sera parcouru au sein de l'agglomération d'Oklahoma City durant la journée du 31 mai 2013. Crédit illustration : Google Map
Vue détaillée du trajet qui sera parcouru au sein de l'agglomération d'Oklahoma City durant la journée du 31 mai 2013.
Crédit illustration : Google Map
 
Une fois le check-out effectué à notre motel vers 11h00 LT (point A sur les cartes du parcours), on se dirige vers le steakhouse... d'en face ! He oui, il n'aura pas fallu beaucoup bouger pour en dénicher un. Le plus amusant dans l'histoire est que l'on symbolise le pays de l'automobile dans le sens que l'on prend la voiture même pour traverser une avenue ! Enfin, cette note d'humour est assez réaliste en fin de compte car peu de passages cloutés sont disponibles pour que les piétons puissent traverser en toute tranquillité en dehors des centres urbains. De plus, avec la largeur importante des avenues dans cette contrée, il faut bien calculer son coup si on veut quand même traverser à pied là où il n'y a pas de passages. Pour faire une parenthèse météorologique avant notre repas, le ciel est juste parsemé de nuages inoffensifs, alors qu'on imagine qu'il en sera tout autrement en fin de journée. Sur la carte radar, on détecte la présence du front froid via les précipitations qui agissent dans le nord de l'Oklahoma.
 
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 11h03 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 11h03 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Pour en revenir à notre premier steakhouse du séjour, nommé Mackie's Steakhouse (point B sur les cartes du parcours), celui-ci fait partie d'un petit groupe de resto à connotation familiale. On hésite d'ailleurs pas une seconde à choisir le plat typique de la région soit de bons spare ribs et autres steaks ! Comme accompagnement, nous décidons de prendre de la bière américaine courante soit de la Budweiser. Une fois arrivé le temps de la fin du repas, on doit dire que l'on s'est véritablement délecté par contre nous préférons vous partager qu'au niveau de la bière, il s'avère que même notre Jupiler est meilleure ! Qu'à cela ne tienne, si notre esprit l'était déjà, notre corps aussi est fin prêt à en découdre avec le risque orageux de ce jour.

Une fois l'addition et le tips (à ne surtout pas oublier si on veut donner une bonne image de soi) payés vers 12h25 LT, nous sommes soumis à une réflexion vis-à-vis du risque orageux de ce jour mais aussi du lendemain. En effet, la région d'Oklahoma City se situe en plein dans la zone à risque évaluée modérée et qui plus est, il ne semble pas y avoir de risque orageux consistant pour le lendemain, du moins pour le moment, de plus la zone la plus intéressante se situe dans une région boisée. Du coup, on se partage l'idée qu'il serait intéressant de reprendre une chambre dans notre précédent motel afin d'y laisser les affaires dont on n'a pas besoin durant l'observation des orages. De plus, cela nous permettra aussi de savoir que nous possédons une chambre dans la région dès maintenant, ce qui nous libérera d'en chercher une en cours de soirée. Enfin, cela n'est pas des moindres, on se trouve tout près de la région ayant été touchée par la tornade de Moore dont on est conscient qu'une séance de prospection doit encore y être effectuée. Il n'en faut donc pas plus pour effectuer un nouveau check-in 20 minutes plus tard qui nous redirige vers la même chambre que nous avions.
 
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 12h42 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 12h42 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Une fois nos affaires inutiles à l'observation des orages débarqués, nous nous dirigeons vers une pompe à essence (point C sur les cartes du parcours), pour effectuer notre plein traditionnel avant de nous rendre vers la zone d'initiation des orages. Notre réservoir rempli vers 13h25 LT, on peut enfin entamer notre traque aux orages de ce jour en nous dirigeant vers la ligne sèche qui se situe nous loin de la région de Bridgeport située à l'ouest d'Oklahoma City, le long de l'Interstate 40.
 
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 13h30 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 13h30 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Durant la route, je me penche sur le dilemme météorologique du jour qui est assez difficile à appréhender car nous sommes dans une situation où il fait plus humide au nord avec une inversion plutôt sans excès, alors que le sud baigne dans de l'air plus sec accompagné d'une bonne inversion thermique. On pourrait donc bien attendre une explosion au sud sans rien obtenir au final alors que le nord pourrait baigner dans un vaste complexe orageux assez mou. C'est donc assez complexe à interpréter et il s'agit de surveiller très attentivement la moindre évolution convective qui ferait mine d'évoluer subitement le long de la dryline. Par chance, l'Interstate 40 se trouve juste dans la zone où la probabilité de voir évoluer une bonne cellule est très présente car le point de jonction entre la ligne sèche et le front froid se trouve dans la région, cela nous permettra de nous déplacer rapidement au cas où ça commencerait à s'activer dans la zone actuelle.

Durant notre déplacement, nous remarquons plus d'une fois la présence de panneaux publicitaires indiquant la présence d'un trading post soit un lieu commerciale dédié aux produits locaux, du moins en ce qui concerne leur design. Du coup, on projette d'y aller faire un tour le lendemain si jamais les conditions météorologiques le permettent comme cela devrait être normalement le cas. On voit aussi qu'un petit clin d'oeil à notre véhicule se présente lors du transit de la ville de Yukon qui porte le même nom que le modèle de véhicule que nous possédons ;)
 
Indication d'une zone commerciale dédiée aux objets typiques de la région. Crédit photo : Samina Verhoeven
Indication d'une zone commerciale dédiée aux objets typiques de la région.
 
Enfin, une fois arrivé dans la région de Bridgeport vers 14h45 LT , on cherche une position qui peut à la fois nous donner une vue d'ensemble ainsi qu'un accès direct à l'I40. Notre bonheur ne se fait point attendre puisque l'on trouve un air de pique nique dès notre entrée dans la zone en question (point C sur les cartes du parcours).Voilà qui est donc de bonne augure. Au niveau météorologique, le ciel est déjà chargé de cumulus mediocris mais le côté laiteux de l'atmosphère, plutôt habituel, donne du fil à retordre pour bien discerner les éventuelles tours convectives présentes dans les environs.
 
Etat du ciel dans la région de Bridgeport lors de l'arrivée de notre équipe dans cette zone. Crédit photo : Samina Verhoeven
Etat du ciel dans la région de Bridgeport lors de l'arrivée de notre équipe dans cette zone.
 
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 14h46 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 14h46 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Pour l'heure rien de spécial n'apparaît donc dans le ciel mais le Storm Prediction Center émet déjà un de leur mesoscale discussion pour une large partie de l'Oklahoma dont la région que nous occupons, ce qui nous met en haleine. Pour connaître les informations délivrées par le "mesoscale discussion", celui-ci est disponible via le lien suivant : 31/05/2013 - 1440 LT - Mesoscale Discussion.

Il faut savoir que, comme susmentionné, nous sommes exactement dans la région d'un point triple qui se joue entre un front froid et la ligne sèche, soit le lieu idéal pour voir éclore de redoutables orages. Par exemple, la supercellule ayant engendré la tornade de Bennington le 28 mai 2013 a pris naissance là où se situait un point triple.

Malheureusement, alors que la journée semble donc parfaite jusqu'ici, Éric s'inquiète de la forme du pneu arrière-gauche de la voiture qui semble un peu sous-gonflé... He bien oui, bingo, il fallait qu'il y ait un clou, ce dernier dégonflant le pneu progressivement... Pour ma part, moi qui voyait jusqu'ici une des rares journées idylliques de notre séjour commencer où tout semble simple à entreprendre en ayant eu droit à un peu de sommeil, mangé convenablement pour ensuite arriver tranquillement à notre premier point d'observation, je suis et reste suuupeeerrr calme et zen. Ben oui, nous voilà arrivé au moment où l'inversion thermique peut céder à tout moment et voilà qu'un de nos pneus se met à se dégonfler ! Heureusement, Éric change celui-ci rapidement en ayant fini de mettre la roue de secours vers 15h10 LT mais il reste encore à voir un garagiste pour réparer le pneu crevé car si une autre roue connaît pareille mésaventure, on pourrait bien revivre la nuit du 27 au 28 mai non loin de Belleville au Kansas.
 
État de la voiture peu après le changement du pneu arrière droit. Crédit photo : Eric Dargent
État de la voiture peu après le changement du pneu arrière droit.
 
Pour ma part, j'observe à présent ce qui ressemble à une bonne convection non loin de notre point d'observation, heu pardon, de crevaison... Je reste donc très cool, pour ne pas dire d'une humeur mortelle... Je voyais à nouveau tout le travail effectué en amont sur l'estimation des lieux où la convection pourrait percer l'inversion qui n'aura servi à rien si jamais on est pris de cours par le fait que l'on doive réparer un pneu. Pendant ce temps, Samina cherche un garage qu'elle finit par trouver un peu plus loin vers l'ouest, quasiment au pied de la ligne sèche, ce qui n'est pas plus mal même s'il vaut mieux se positionner quelques kilomètres à l'est, là où nous sommes par exemple. Concernant la convection que j'observais il y a peu, celle-ci s'effondre, ce qui me met spirituellement plus à l'aise mais vu l'heure, 15h15 LT, je ne suis pas à l'aise du tout en fait car d'après le SPC, ça doit bientôt s'activer.
 
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 15h18 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 15h18 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
On se met en route vers Weatherford où l'on arrive après un quart d'heure. Depuis le parking du garage CJ's Southwest Tire (point D sur les cartes du parcours), le ciel nous offre comme décor l'un ou l'autre bon cumulus mediocris accompagné par d'innombrables petits cumulus aplatis dans le ciel de la région. Du coup, on sent directement que nous nous situons pas loin de la zone a bon potentiel, ce qui est rassurant.
 
Dans la région de Weatherford, le ciel offre toujours un cadre peu préoccupant. Crédit photo : Eric Dargent
Dans la région de Weatherford, le ciel offre toujours un cadre peu préoccupant.
 
De plus, le service est rapide ! Bien entendu, vu la présence de nos plaques magnétiques à l'effigie de Belgorage, on parle d'orages avec le mécano qui lui aussi observe le cumulus mediocris bien développé en disant même qu'il pourrait bien donner quelque chose plus tard. He oui, là-bas, tout le monde connaît un minimum d'informations en météo. Le tout rentré dans l'ordre, je me réjouis que rien ne se soit encore passé dans le ciel même si cela devient étrange vu l'heure qui avance. Il est en effet déjà 16h00 LT quand on revient sur l'Interstate 40 en direction de l'est et rien ne semble encore vraiment enjouant sauf que, en face de nous, nous observons une bonne convection au sein d'un cumulus mediocris isolé qui passe même en congestus. Une autre convection s'opère aussi juste à l'arrière de notre véhicule au sein d'un autre cumulus du même genre.
 
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 16h00 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation pluvieuse sur la carte radar météorologique vers 16h00 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
En cours de route, le ciel commence à présenter ses premières tours convectives. Crédit photo : Eric Dargent
En cours de route, le ciel commence à présenter ses premières tours convectives.
 
Durant la route, on constate que la convection profonde semble s'enclencher pour de bon (point E sur les cartes du parcours), on hésite entre choisir le cumulus devant nous ou celui derrière notre véhicule. Finalement, on décide même se s'arrêter dans la région de Calumet vers 16h30 LT (point F sur les cartes du parcours) afin d'observer les deux systèmes et en déduire celui qui semble le plus prometteur. En observant la carte radar à ce moment là, on remarque que des précipitations commencent à émerger à partir de la zone présente à l'ouest de notre position justement.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 16h31 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 16h31 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 16h31 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 16h31 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Système convectif évoluant à l'ouest de la position de notre équipe. Crédit photo : Samina Verhoeven
Système convectif évoluant à l'ouest de la position de notre équipe.
 
Ensemble de cumulus mediocris et congestus évoluant à l'est de la position de notre équipe. Crédit photo : Eric Dargent
Ensemble de cumulus mediocris et congestus évoluant à l'est de la position de notre équipe.
 
Finalement, c'est celui qui se situe derrière nous et donc à l'ouest qui évolue subitement en cumulonimbus en développant une enclume qui s'étire vers l'est tandis que des mammatus et des stries apparaissent sous cette même enclume une dizaine de minutes plus tard seulement ! On note aussi que les quelques précipitations qui se sont mises en place précédemment ont pris de l'ampleur. On peut donc dire que ça y est, c'est parti ! Et nous sommes juste face au système orageux, c'est donc bingo pour le positionnement !
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 16h44 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 16h44 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Les enclumes des cellules situées à l'ouest se développent rapidement pendant que les précipitations se renforcent à la base. Crédit photo : Samina Verhoeven
Les enclumes des cellules situées à l'ouest se développent rapidement pendant que les précipitations se renforcent à la base.
 
Des stries apparaissent sous l'enclume d'une des cellules, trahissant la forte instabilité de l'air. Crédit photo : Samina Verhoeven
Des stries apparaissent sous l'enclume d'une des cellules, trahissant la forte instabilité de l'air.
 
Un tour rapide vers une mise à jour des prévisions du SPC peut avant 17h00 LT indique une hausse de 5% pour la probabilité de tornade, ce qui nous donne 15% de risque. De plus, le risque de vents puissants est passé à 30% de risque sans parler de la large grêle qui est montée à 60% de risque ! Avec cela, nous observons un nouveau mesoscale discussion qui montre que nous faisons face à un système dont le potentiel est très marqué sans oublier le fait qu'il est stipulé que nous sommes dans la région la plus susceptible de voir se former des orages violents. Pour en savoir davantage sur le "mesoscale discussion", celui-ci est disponible via le lien suivant : 31/05/2013 - 1440 LT - Mesoscale Discussion. De même, la mise à jour des prévisions est disponible via le lien ci-contre : 31/05/2013 - 2000 UTC - Day 1 - Convective Outlook.

La situation est donc apte à dégénérer significativement. Comme le système semble se déplacer légèrement vers le nord par rapport à la dominante est, nous prenons la route vers la première direction pour mieux nous caler face à l'orage en devenir. Arrivé à un nouveau point de vue quelques minutes plus tard (point G sur les cartes du parcours), nous faisons face à la mise en place inéluctable d'un système orageux qui monte en puissance. On remarque d'ailleurs la présence de pas mal de traqueurs d'orages et de tornades dans la région car la probabilité de voir une évolution supercellulaire dans la zone est significative, ce qui crée déjà une bonne ambiance de chasse à l'américaine. Concernant le système, on observe trois zones de précipitations assez drues ce qui peut faire penser à la présence de trois cellules différentes. On imagine d'ailleurs que celles-ci finiront par fusionner pour ne former qu'un seul et même orage.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h01 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h01 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
La base des orages se renforce, ce qui est bon signe pour la suite des événements. Crédit photo : Samina Verhoeven
La base des orages se renforce, ce qui est bon signe pour la suite des événements.
 
Au niveau de l'enclume, les mammatus font une apparition plus franche. Crédit photo : Samina Verhoeven
Au niveau de l'enclume, les mammatus font une apparition plus franche.
 
On remarque de surcroît que Bridgeport se situe maintenant en plein dans la tourmente d'une des cellules orageuses, c'est à dire, là où nous étions il y a deux heures à peine sous un franc soleil accompagné de quelques cumulus inoffensifs... On se rend compte que c'est fou la vitesse à laquelle le tout peut évoluer quand l'instabilité dépasse les 4000 J/kg voire atteint les 5000 J/kg. À présent, un dilemme s'impose à nous car compte tenu de la situation qui semble dégénérer, nous devons nous focaliser sur un objectif principal. On pourrait bien évidemment penser à la tornade à laquelle Samina et moi-même sommes favorables mais Éric met le doigt sur le fait que nous n'avons pas encore essuyé de grêle géante et que cela serait très utile pour le film généraliste que nous sommes entrain de tourner. De plus, on a déjà obtenu la tornade de Bennington et le but n'est pas de collectionner ce type de phénomène durant ce voyage. Là-dessus, restant mitigés, on se dit qu'il serait effectivement intéressant de se pencher vers la grêle qui ne se produit de toute façon pas très loin de la tornade. Sur ce, vers 17h10 LT, on songe à retourner vers Calumet pour trouver une place sous l'une des pompes à essence de la ville, malheureusement pour nous, elles sont déjà toutes occupées.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h10 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h10 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Dès lors, on décide de nous rendre vers la ville la plus proche vers l'est-nord-est en espérant que la zone grêligène passera par cette zone. Le souci perpétuel avec la voiture est que nous devons prendre garde à ce que celle-ci reste intact pour que les raccords du film 'On The Way Of Storms' en cours de tournage fonctionnent, ce qui ne serait pas le cas si celle-ci venait à être abîmée ou pire, remplacée par un autre modèle.

Durant notre prospection, nous nous dirigeons donc vers l'est-nord-est, seulement, nous nous rendons compte qu'après 20 minutes de recherches, il s'avère particulièrement difficile de dénicher quoi que ce soit pour protéger la voiture. Entre temps, la zone orageuse ne semble pas trop évoluer en progressant vers l'est, ce qui nous conforte à l'idée que la supercellule poursuivant son développement au sud de ce qui commence à ressembler à un système multicellulaire, n'atteindra pas son paroxysme avant d'arriver dans la zone où nous aurons trouvé une station pour protéger la voiture et observer la grêle.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h33 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h33 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Cependant, d'après la carte radar vers 17h33 LT, nous observons une tendance au système à se diriger davantage vers l'est que l'est-nord-est alors que nous nous situons dans la région d'Okarche. En poursuivant vers l'est, on remarque que la prochaine ville susceptible d'être touchée semble être Piedmont. Quoi qu'il en soit, on s'y arrêtera pour faire le point et voir s'il ne faudra pas redescendre jusqu'à Yukon pour être ciblé par la zone convoitée. Pendant notre route, il reste rassurant de voir qu'il n'y a rien d'inquiétant quant à la zone orageuse vers 17h40 LT, du moins au radar car la structuration de ce qui peut être définit comme une supercellule située au sud du système orageux n'évolue toujours pas davantage. Peut-être que cette dernière prendra son temps à évoluer comme ce fut le cas durant l'épisode du 27 mai 2013 où la supercellule se situait également au sud d'un système multicellulaire.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h42 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h42 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Seulement, une dizaine de minutes après, c'est la consternation... En effet, alors que nous sommes en passe de prendre position vers Piedmont (point H sur les cartes du parcours), nous remarquons une accélération brutale des événements car le courant de flanc arrière de la supercellule atteignant la région d'El Reno semble tout d'un coup s'intensifier en formant un crochet.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h51 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 17h51 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
À Piedmont, la zone orageuse daigne à commencer sa progression alors que des événements d'une toute autre nature se déroulent au sud-ouest de la région. Crédit photo : Samina Verhoeven
À Piedmont, la zone orageuse daigne à commencer sa progression alors que des événements d'une toute autre nature se déroulent au sud-ouest de la région.
 
Une dizaine de minutes après encore, on a l'impression de se retrouver face à un autre système orageux. On dirait que le système multicellulaire se déstructure pour faire place à une unique supercellule montant en puissance tout en formant un crochet très structurer. C'est alors que les sirènes retentissent au sud-ouest de notre région, nous laissant coi car on sait pertinemment que l'on n'aura pas droit à la grêle ici, ni même peut-être à Yukon ! On aurait mieux fait de suivre le courant ascendant jusqu'au moment où celui-ci aurait daigné d'évoluer avant de partir si loin en supposant qu'il continuerait à évoluer tranquillement...
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 18h00 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 18h00 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Alors que nous entamons notre route en direction de Yukon vers 18h10 LT, nous entendons sans cesse des sirènes retentir vers le sud-ouest, celles-ci se faisant accompagner par une carte radar démentielle où rien que le crochet formé par le RFD semble trahir la présence d'une tornade de bonne facture. Bon, cela n'était pas notre objectif mais vu la carte, on commence à se demander à quoi elle doit ressembler car elle ne doit pas du tout être discrète. De toute façon, nous devons rejoindre cette zone si on veut espérer voir de la grêle consistante pour compléter notre film.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 18h09 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 18h09 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
À mi-chemin entre Piedmont et Yukon, vers 18h23 LT, on remarque que la carte de vélocité affiche un contraste que l'on avait rarement vu depuis notre séjour à part peut-être lors de la tornade de Moore. On devine qu'il doit se passer quelque chose d'énorme et on regrette notre choix de la grêle évidemment mais on n'imaginait pas qu'au vu du faible taux de chance de tomber sur de fortes tornades (même si le risque était très présent comme le stipulait le SPC), on se situait face à une supercellule qui allait naturellement en engendrer une alors que durant la veille, le contexte était très favorable et peu de choses se sont finalement produites !
 
Rotation très importante sur la carte radar météorologique vers 18h23 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Rotation très importante sur la carte radar météorologique vers 18h23 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Bref, sous cette consistante amertume, on finit par croiser la ville de Yukon vers 18h35 LT où l'on décide finalement de rattraper le coup en prenant la route d'Oklahoma City pour accueillir cette supercellule démentielle. Cela peut probablement surprendre mais on se doute qu'il doit y avoir une panoplie de chasseurs autour de l'événement tornadique que l'on n'est pas apte à voir convenablement à présent puisque le RFD entoure quasiment tout le courant ascendant, de plus, cela permettra de compléter l'illustration de cet orage vis-à-vis des autres documents visuels qu'il y aura puisqu'on se doute que peu de monde ira au sein de la Capitale de l'état pour accueillir un tel orage. Par ailleurs, nous remarquons qu'une nouvelle mise à jour nous est parvenue en ce qui concerne les mesoscales discussions, ce dernier indiquant justement la tendance qu'a la supercellule tornadique à se diriger vers Oklahoma City. On commence donc à faire face à une situation digne des plus grands films catastrophes et n'hésitons pas à appuyer sur l'accélérateur pour ne pas nous faire rattraper avant ! Pour en savoir davantage sur le "mesoscale discussion", celui-ci est disponible via le lien suivant : 31/05/2013 - 1833 LT - Mesoscale Discussion.

De fait, cet aspect rend les choses particulièrement dangereuses mais, en même temps, ce n'est pas tous les jours qu'une ville comme Oklahoma City semble être prise pour cible par une supercellule aussi développée. Une fois arrivé à la hauteur d'une entrée d'autoroute pour l'I40 vers 18h40 LT (point I sur les cartes du parcours), nous prenons donc la direction d'Oklahoma City. Durant notre entrée, Samina profite d'effectuer une prise de vue du courant ascendant de la supercellule convoitée dont le rideau de précipitation masque en grande partie la tornade pourtant bien présente. On se dit qu'on est peut-être entrain de se jeter dans une aventure très périlleuse mais cela vaudra certainement le coup d'obtenir des images de l'ambiance qui doit régner en ville à l'approche d'une tornade...
 
Présence d'une rotation sur la carte radar météorologique vers 18h42 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Présence d'une rotation sur la carte radar météorologique vers 18h42 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Courant ascendant de l'orage supercellulaire engendrant une tornade depuis près de 40 minutes. Crédit photo : Samina Verhoeven
Courant ascendant de l'orage supercellulaire engendrant une tornade depuis près de 40 minutes.
 
Sur la route en direction de la Capitale de l'état, nous pouvons admirer la supercellule qui est si sombre qu'on se croirait déjà en fin de soirée alors qu'il n'est que 18h45 LT (le soleil se couchant vers 20h50 LT à cette époque de l'année). De l'autre côté de l'autoroute, on voit un blocage mis en place par des policiers empêchant ainsi les usagers de faire une malencontreuse rencontre avec la tornade. En effet, celle-ci doit être actuellement dans la région de l'autoroute I40 à présent. Pendant toute la dernière de notre trajet en direction de la Capitale de l'Oklahoma, j'effectue des prises de vues qui constituent une séquence de fuite de notre équipe en direction de cette ville dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' entre 01: 21: 06 et 01: 24: 38. Ces dernières sont accessibles via le lien suivant : 31 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 01.

Arrivé aux portes d'Oklahoma City vers 18h50 LT, on décide de se positionner à l'ouest de la capitale pour accueillir la supercellule, la situation s'avère dangereuse puisque nous sommes en passe de nous faire survoler par le courant ascendant de l'orage mais la carte radar nous indique clairement que la vélocité a nettement baissé, ce qui laisse supposer que la tornade s'est résorbée ou qu'une autre plus faible a pris la place de la précédente. Bref, cela reste une très belle occasion de voir l'arrivée d'un tel orage dans un lieu urbanisé. On décide dès lors de se placer sous une station essence afin d'être à l'abri au cas où de gros grêlons viendraient nous rendre visite (point J sur les cartes du parcours).
 
Atmosphère régnant à Oklahoma City à l'arrivée de notre équipe sous une station essence. Crédit photo : Samina Verhoeven
Atmosphère régnant à Oklahoma City à l'arrivée de notre équipe sous une station essence.
 
Samina et Eric effectuant des prises de vue à partir de la station essence. Crédit photo : Michael Baillie
Samina et Eric effectuant des prises de vue à partir de la station essence.
 
Peu après notre prise de position sous la station essence, nous pouvons constater que nous faisons effectivement face à une scène de film catastrophe car la population présente ne cherche qu'une seule et unique chose, déserter la ville au plus vite ! Éric et moi-même nous activons à filmer cette scène inédite qui démontre à quel point les orages sont à la fois dangereux et pris en considération aux États-Unis. Pendant la scène, certains automobilistes n'hésitent pas à en contraindre d'autres à brûler les feux rouges pour quitter la ville au plus vite pendant que les autorités bloquent certains accès vers l'ouest ! Parallèlement à cela, les camions qui roulaient sur l'I40 en direction de l'ouest sont forcés de sortir de l'autoroute pour se diriger vers le nord. C'est alors qu'on assiste à un défilé de camions en direction du nord pendant que les automobilistes fuient vers l'est ! C'est juste dingue... Bien entendu, cette situation constitue une séquence dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' qui se situe entre 01: 24: 39 et 01: 27: 00. Ces dernières sont accessibles via le lien suivant : 31 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 02.

Samina qui surveille constamment les images radars remarque que le centre de rotation du courant ascendant va véritablement frôler notre position si les choses continuent à évoluer de la sorte, ce qui ne nous met pas à l'aise mais, heureusement pour nous, nous avons un accès direct à l'I40 en direction de l'est ainsi qu'une large avenue pour fuir vers le nord ou le sud, la première direction semblant être la plus sûr si jamais une fuite doit être entamée via cette avenue.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 18h55 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 18h55 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 18h55 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 18h55 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Rapprochement progressif de la zone rotative sur la carte radar météorologique vers 18h55 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Rapprochement progressif de la zone rotative sur la carte radar météorologique vers 18h55 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Alors que le courant ascendant accompagné d'une faible pluie est aux portes de la ville vers 19h00 LT, on entend sans cesse les sirènes des services de polices et de secours sans oublier celles de la ville elle-même qui retentissent depuis notre arrivée. La scène est quasiment irréelle car les automobilistes qui abondaient sur la chaussée ont déserté la ville qui semble abandonnée à présent. À côté de nous, d'autres conducteurs se sont également réfugiés sous le toit de la station. On dirait réellement que l'orage est entrain d'assiéger la ville dont les occupants ont déjà déclaré forfait. Nous concernant, on s'attend évidemment à essuyer des phénomènes intenses et croisons les doigts que la station essence sous laquelle nous nous tenons tiendra le coup... D'ailleurs, cette période ressemblant au calme précédent la tempête constitue une séquence dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' qui se situe entre 01: 27: 01 et 01: 27: 31. Ces dernières sont accessibles via le lien suivant : 31 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 03.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h00 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h00 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Zone rotative s'apprêtant à transiter par le point d'observation sur la carte radar météorologique vers 19h00 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Zone rotative s'apprêtant à transiter par le point d'observation sur la carte radar météorologique vers 19h00 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Peu après, alors qu'on croirait que le soleil est couché, des précipitations plus importantes commencent à sévir sur notre région en étant poussée par un vent à dominante sud, cela se faisant jusqu'au moment où l'on assiste à un véritable déchaînement des éléments se mettre en place avec l'arrivée d'une forte rafale par le sud, ce qui doit correspondre au courant descendant de flanc arrière de la cellule qui entoure le courant ascendant. Celle-ci est si forte qu'elle emporte des débris à son passage tels que des branches d'arbres, des éléments de signalisation et autres structures.
 
Suite au passage de la première partie du RFD, quelques dégâts sont déjà observés tel que la rupture de câbles électriques. Crédit photo : Samina Verhoeven
Suite au passage de la première partie du RFD, quelques dégâts sont déjà observés tel que la rupture de câbles électriques.
 
L'électricité de la ville est rapidement mis à mal et le fait savoir par des clignotements de certains éclairages. Seulement, les éléments semblent se calmer significativement vers 19h10 LT, cela se faisant alors que nous nous situons... en plein sous le courant ascendant ! Le radar nous indique d'ailleurs des TVS qui atteignent une valeur de 8 tout juste au sud de notre position, c'est donc la consternation car il est tout à fait possible qu'une tornade soit entrain d'agir un peu plus au sud... De plus, les lumières clignotent encore jusqu'à ce qu'une coupure de courant se présente à nous pendant ce moment plus calme... Heureusement pour nous, la station essence sous laquelle nous sommes se rallume aussitôt. Autrement, cela en aurait été finit pour les prises de vues car il fait à présent nuit noire alors que le soleil ne se couchera que dans 01h40 en réalité !
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h09 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h09 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Zone rotative transitant par le point d'observation sur la carte radar météorologique vers 19h09 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Zone rotative transitant par le point d'observation sur la carte radar météorologique vers 19h09 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Peu de temps après, vers 19h14 LT, la partie arrière du courant descendant de flanc arrière vient frapper de plein fouet notre secteur. Cette fois, le vent vient du nord et touche durement notre point d'observation en emportant différentes structures dans notre région ainsi que dans la ville. La police ordonne d'ailleurs à toutes personnes de rentrer chez eux immédiatement ! De nouveaux éclairages s'arrêtent de fonctionner pendant que d'autres s'éteignent pour se rallumer ensuite avec difficulté. Le vent est si intense que la pluie tombe horizontalement même sous la pompe à essence qui émet des grincements. En d'autres mots, on a véritablement affaire à des vents d'ouragans qui durent pendant bien vingt minutes. Au même moment, on se rend compte que notre motel se situe aussi dans la région du courant ascendant. Il ne manquerait plus qu'une tornade lui passe dessus tient ! Bref, on vit un véritable enfer mais c'est ça la réalité orageuse de cette contrée !
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h14 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h14 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Au moment où le vent provenant de la seconde partie du RFD s'engouffre sous la station, l'ambiance est comparable à celle qui règne durant le passage d'un ouragan. Crédit photo : Samina Verhoeven
Au moment où le vent provenant de la seconde partie du RFD s'engouffre sous la station,
l'ambiance est comparable à celle qui règne durant le passage d'un ouragan.
 
Durant le déchaînement des éléments, des bruits divers se font entendre pendant que des objets se mettent à prendre l'air. Crédit photo : Samina Verhoeven
Durant le déchaînement des éléments, des bruits divers se font entendre pendant que des objets se mettent à prendre l'air.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h23 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h23 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Alors que les phénomènes les plus intenses commencent à évacuer la zone, des trombes d'eau continuent de tomber. Crédit photo : Samina Verhoeven
Alors que les phénomènes les plus intenses commencent à évacuer la zone, des trombes d'eau continuent de tomber.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h28 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h28 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Lorsque le vent se calme vers 19h30 LT, nous observons encore la chute de trombes d'eau qui causent des inondations étendues autour de nous. Heureusement, ces dernières sont de faible hauteur dans notre région puisque nous sommes situés dans une zone légèrement surélevée. En tous cas, on peine à imaginer le nombre de litres d'eau qui ont dû et qui doivent encore tomber durant le passage de la supercellule, tant on a l'impression de faire face à de véritables chutes d'eau tombant du ciel.
 
L'orage supercellulaire daigne à évacuer la région après avoir déversé plus d'une centaine de litres d'eau par mètre carré. Crédit photo : Samina Verhoeven
L'orage supercellulaire daigne à évacuer la région après avoir déversé plus d'une centaine de litres d'eau par mètre carré.
 
Enfin, vers 19h37 LT, lorsque l'orage supercellulaire daigne à évacuer lentement notre zone actuelle, les automobilistes qui ont pris refuge sous la station commencent à se mettre en mouvement afin de reprendre la route. Nous concernant, on reste encore un peu sous la station avant de prendre la route à notre tour afin d'effectuer une prospection des dégâts dans la ville d'Oklahoma City car on se doute qu'un orage pareil aura laissé des traces. D'ailleurs, on aperçoit un camion de pompiers circuler sur l'avenue faisant face à nous, ce qui veut tout dire.
 
Les services de secours se mettent à pied d'oeuvre pour faire face aux dommages créés par l'orage supercellulaire. Crédit photo : Eric Dargent
Les services de secours se mettent à pied d'oeuvre pour faire face aux dommages créés par l'orage supercellulaire.
 
Avant de commencer notre prospection, on tient tout de même à encore faire des illustrations à partir de notre position actuelle puisqu'il est important que l'on puisse montrer toute l'évolution des événements qui se sont déroulés autour de nous dans le film en cours de tournage, ce qui amène à ne pas ignorer la phase suivant le passage des pluies et vents violents. Pendant toute la période correspondant au passage de la supercellule dans notre région, Éric et moi-même avons effectués des prises de vues qui constituent une des séquences phares du film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' qui se situe entre 01: 27: 33 et 01: 31: 30. Ces dernières sont accessibles via le lien suivant : 31 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 04.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h46 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 19h46 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Peu avant de prendre la route, l'atmosphère régnant après le passage de l'orage est soigneusement immortalisé. Crédit photo : Samina Verhoeven
Peu avant de prendre la route, l'atmosphère régnant après le passage de l'orage est soigneusement immortalisé.
 
Enfin, vers 20h00 LT, nous nous décidons de nous mettre en route pour réaliser la reconnaissance des dégâts ayant été engendrés par le passage de l'orage. Nous savons déjà que nous aurons non seulement droit à des dégâts provenant du passage du RFD mais peut-être aussi d'une tornade puisqu'il semblait y avoir des valeurs suffisantes pour que ce phénomène puisse se mettre en place au sud de notre position lors du passage du centre de la rotation vers 19h10 LT. En tous cas, pour sûr, nous l'avons notre fameuse scène mettant en avant le passage de vents violents pour le film et en ville en plus ! Par ailleurs, vu l'obscurité présente, on aurait tout juste rien vu si l'éclairage de la pompe et de nos environs avait cessé de fonctionner. On se rend compte à quel point on a eu de la chance car, en roulant dans la ville, on fait rapidement face à des zones où l'électricité ne fonctionne plus. Au niveau de notre prospection, vers 20h04 LT, on fait un premier arrêt juste au nord de notre position précédente car des inondations intéressantes à immortaliser sont présentes (point K sur les cartes du parcours).
 
Au croisement entre la West Reno Avenue et la South MacArthur Boulevard, des inondations étendues se présentent à notre équipe. Crédit photo : Samina Verhoeven
Au croisement entre la West Reno Avenue et la South MacArthur Boulevard, des inondations étendues se présentent à notre équipe.
 
L'indication n'a absolument rien à prouver... Crédit photo : Samina Verhoeven
L'indication n'a absolument rien à prouver...
 
Certains automobilistes téméraires n'hésitent pas à se lancer à vive allure aux travers des routes inondées. Crédit photo : Samina Verhoeven
Certains automobilistes téméraires n'hésitent pas à se lancer à vive allure aux travers des routes inondées.
 
Après ces quelques prises de vues, on décide de partir un peu plus à l'est et ensuite vers le nord pour voir si d'autres inondations sont présentes, ce qui nous amène à nous rendre jusqu'à un passage à niveau (point L sur les cartes du parcours). À ce moment là, on décide de faire demi-tour car nous repensons au fait qu'une tornade est peut être passée au sud de notre position occupée durant le passage de l'orage. On préfère donc reprendre la route en direction du sud avant de repartir dans le nord pour être certain d'avoir encore assez de lumières pour photographier les dégâts dû au passage probable d'un phénomène tourbillonnaire. À propos de l'horaire, il est 20h30 LT actuellement et il fait plus lumineux que lorsqu'il était 18h40 LT au moment où nous allions prendre l'I40 en direction d'Oklahoma City. On se rend donc compte à quel point la lumière peut être occultée lors du passage d'orage de ce genre. D'ailleurs, à propos de cette dernière, nous faisons face à des couleurs célestes d'un jaune voire ocre assez vif en cette soirée, ce qui donne vraiment une ambiance apocalyptique. Enfin, durant notre descente vers le sud, on refait un petit arrêt pour des inondations étendues avant de directement reprendre la route après (point M sur les cartes du parcours).
 
Au croisement entre la South Meridian Avenue et l'Interstate 40, de nouvelles inondations se manifestent. Crédit photo : Samina Verhoeven
Au croisement entre la South Meridian Avenue et l'Interstate 40, de nouvelles inondations se manifestent.
 
Après cet arrêt très temporaire, on continue vers le sud où l'on commence à croiser des dégâts plus diversifiés tels que des panneaux publicitaires arrachés et des arbres cassés. On finit même par nous arrêter car il semble que des arbustes aient littéralement été arrachés du sol pour ensuite être éjectés un peu plus loin. En entrant dans un parking de cette zone, on croise même un petit camion qui n'a pas été loin de se faire ensevelir par ces arbustes arrachés (point N sur les cartes du parcours).
 
Le long de la South Meridian Avenue, non loin de notre motel, des dégâts du vent sont découverts. Crédit photo : Samina Verhoeven
Le long de la South Meridian Avenue, non loin de notre motel, des dégâts du vent sont découverts.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 20h37 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 20h37 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Comme mentionné précédemment, des panneaux publicitaires ont également fait les frais de la violence de l'orage. Ainsi, pas mal d'enseignes sont altérées voire même arrachées de leur support.
 
L'enseigne du 'Taco Bell' du quartier n'a pas résisté au vent. Crédit photo : Eric Dargent
L'enseigne du 'Taco Bell' du quartier n'a pas résisté au vent.
 
À plusieurs dizaines de mètres de son endroit d'origine, nous découvrons le lieu d'atterrissage de l'enseigne 'Taco Bell' en question. Crédit photo : Eric Dargent
À plusieurs dizaines de mètres de son endroit d'origine, nous découvrons le lieu d'atterrissage de l'enseigne 'Taco Bell' en question.
 
Plus tard, on reprend la route, toujours en direction du sud, pour prendre davantage connaissance de l'ampleur des dégâts dans la région et voir si nous ne trouverions pas de dommages éventuellement causés par le passage d'une tornade. En effectuant la route, nous passons en face de notre motel où l'on constate que les environs ont été touchés mais heureusement pour nous, les dégâts sont bien mineurs par rapport à ce que cela aurait pu être... En poursuivant vers le sud, nous remarquons que le réseau électrique est de plus en plus perturbé puisque nous finissons par arriver dans un endroit où il n'y a absolument plus de courant. Cette progression dans ce genre d'atmosphère de fin du monde finit par trouver sa fin vers 20h50 LT, lorsque nous parvenons à un endroit où l'on ne peut tout simplement plus continuer notre route (point O sur les cartes du parcours). En effet, des poteaux électriques, structures métalliques et autres objets de nature similaire sont éparpillés sur la route que nous empruntons et nous empêchent donc d'aller plus loin. La thèse de la tornade semble très plausible surtout que le TVS visualisé tout à l'heure sur la carte radar du programme GRLevel3 semblait transiter dans cette région.
 
Non loin du croisement entre la South Meridian Avenue et la Newcastle Road, des dégâts importants se dévoilent à notre équipe. Ces derniers proviennent très probablement du passage d'une tornade. Crédit photo : Samina Verhoeven
Non loin du croisement entre la South Meridian Avenue et la Newcastle Road, des dégâts importants se dévoilent à notre équipe.
Ces derniers proviennent très probablement du passage d'une tornade.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 20h50 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 20h50 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Après avoir effectué quelques images, nous reprenons la route en direction du nord cette fois afin de poursuivre avec les inondations. En progressant ainsi, nous repassons dans des zones où nous n'avions pas encore tout vu puisque nous découvrons de nouveaux dégâts. Cela dit, ceux-ci gardent la même nature que ce que nous avons observé jusqu'ici, soit étant constitués par des arbres arrachés, des panneaux déchirés et des coupures constantes de courant.
 
Une des enseignes endommagées par les rafales de vent lors du passage du RFD le long de la South Meridian Avenue. Crédit photo : Samina Verhoeven
Une des enseignes endommagées par les rafales de vent lors du passage du RFD le long de la South Meridian Avenue.
 
En continuant notre route, on finit par repasser par le point L sur les cartes du parcours pour le dépasser jusqu'au moment où nous tombons nez-à-nez face à ce qui ressemble à une ligne moyenne tension. Jusque là, rien d'extraordinaire si ce n'est qu'elle est couchée sur tout son long ! On finit même par faire un arrêt le long de celle-ci afin d'en faire quelques images (point P sur les cartes du parcours). On devine que vue l'orientation nord-sud de la chute, cela doit provenir de la force du RFD lui-même. Peut-être même que la ligne fut abattue lorsque nous étions dans la zone centrale du courant ascendant, lorsque nous avons observé une importante coupure de courant parmi les micro-coupures. Celle-là même ayant provoqué temporairement la désactivation des lumières de la station essence qui nous protégeait. Au même moment, nous remarquons que nous sommes à présent en dehors de la zone orageuse mais cela ne saura durer puisqu'une naissance constante de nouvelles cellules ne cesse de s'entretenir à partir de l'ouest.
 
Au croisement entre la North West 10th Street et la North Tulsa Avenue, notre équipe fait un arrêt pour constater les dégâts ayant été engendrés sur une ligne de moyenne tension lors du passage du RFD de l'orage supercellulaire. Crédit photo : Samina Verhoeven
Au croisement entre la North West 10th Street et la North Tulsa Avenue, notre équipe fait un arrêt pour constater
les dégâts ayant été engendrés sur une ligne de moyenne tension
lors du passage du RFD de l'orage supercellulaire.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 21h13 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 21h13 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Après avoir réalisé quelques prise de vues, nous reprenons la route mais en ayant l'idée de nous rendre vers le centre ville car nous sommes particulièrement curieux de voir si celui-ci a aussi subit des dommages de l'orage mais aussi, nous nous demandons qu'elle doit-être l'atmosphère qui règne là-bas. Nous remarquons assez rapidement qu'une autoroute pourrait nous y emmener rapidement mais nous préférons emprunter les axes secondaires car ces derniers nous permettent de faire des arrêts lorsque l'on croise des situations intéressantes à immortaliser. Des situations dont l'une des plus spectaculaires nous parvient moins d'une demi-heure plus tard, lorsque nous arrivons dans une zone où l'on tombe nez-à-nez avec des voitures à moitié noyées et abandonnées en raison de la montée des eaux (point Q sur les cartes du parcours). Certains conducteurs essayent même de redémarrer leur véhicule en vain. Une situation qui ne risque pas de s'améliorer puisque le train d'orages passe dans la région. Cela dit, ils n'ont absolument rien en commun avec la supercellule que nous avons connue en début de soirée.
 
Au croisement entre la South West 15th Street et la South Pennsylvania Avenue, d'importantes inondation sévissent au point d'avoir noyé plusieurs véhicules. Crédit photo : Samina Verhoeven
Au croisement entre la South West 15th Street et la South Pennsylvania Avenue, d'importantes inondation sévissent
au point d'avoir noyé plusieurs véhicules.
 
Non loin de là, un conducteur essaye de redémarrer sa voiture en vain. Crédit photo : Eric Dargent
Non loin de là, un conducteur essaye de redémarrer sa voiture en vain.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 21h41 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 21h41 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Bien entendu, nous renonçons à continuer par la route inondée et décidons de bifurquer vers le nord avant de repartir vers le nord-est pour nous rendre au centre-ville que nous rejoignons une dizaine de minutes seulement après (point S sur les cartes du parcours). Là aussi, les orages exécutent leur défilé incessant mais les éclairs qu'ils émettent sont le plus souvent de nature intranuageuse et malheureusement pour nous, peu ou pas de coups de foudre sont au programme pour nous offrir une prise de vue de choix avec les bâtiments du centre-ville d'Oklahoma City.
 
Au croisement entre la North West 6th Street et la North Broadway Avenue, une ambiance électrique se dégage du centre-ville d'Oklahoma City. Crédit photo : Samina Verhoeven
Au croisement entre la North West 6th Street et la North Broadway Avenue,
une ambiance électrique se dégage du centre-ville d'Oklahoma City.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 22h13 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 22h13 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Après être resté quelque peu face à ce paysage composé de buildings, nous reprenons à nouveau notre quête pour observer l'atmosphère qui se dégage après le passage de l'orage supercellulaire dans le ciel de la Capitale de l'Oklahoma. Suite à la poursuite de notre investigation dans le centre-ville, nous constatons que celle-ci est comme abandonnée. En effet, il n'y a pas âme qui vive à l'extérieur alors que nous sommes un vendredi soir, cela sans compter le fait que nous croisons des véhicules abandonnés en plein milieu de certaines avenues dont les éclairages ne fonctionnent plus, cela même alors que les buildings du quartier financier se dressent devant nous (point T sur les cartes du parcours). De plus, le train d'orages qui ne cessent de s'entretenir crée une ambiance de fin du monde impressionnante. Au grand jamais, nous n'avions connu une pareille atmosphère et pensons que nous ne reverrons jamais cela à moins de revivre une expérience telle que celle que nous vivons actuellement dans cette ville.
 
Une des rues composant le centre d'Oklahoma City lors du passage de notre équipe. Crédit photo : Samina Verhoeven
Une des rues composant le centre d'Oklahoma City lors du passage de notre équipe.
 
Ambiance régnant au croisement entre la South West 3rd Street et la South Robinson Avenue. Crédit photo : Samina Verhoeven
Ambiance régnant au croisement entre la South West 3rd Street et la South Robinson Avenue.
 
Toujours dans la même région, l'atmosphère reste constamment oppressante. Crédit photo : Samina Verhoeven
Toujours dans la même région, l'atmosphère reste constamment oppressante.
 
Arrive finalement le moment où l'on décide tout doucement de clôturer notre prospection après avoir vécu une sacrée expérience. On mesure également l'intensité des phénomènes que nous avons vécu en quelques jours seulement depuis le 28 mai où une tornade, des structures nuageuses incroyables et enfin une atmosphère de fin du monde nous ont accompagné en seulement 4 jours. Pour couronner le tout, la cellule orageuse qui passe actuellement au-dessus de notre région commence à déverser de la grêle. Celle-ci ne dépasse pas le centimètre de diamètre mais ajoute encore un élément supplémentaire à l'atmosphère qui règne déjà. Enfin, avant de nous rendre en direction de notre motel, on songe une nouvelle fois à prendre la route en direction du sud afin de voir si des dégâts y ont été recensés, cela nous amène à nous diriger davantage dans la zone orageuse, ce qui nous donne droit à de nouvelles chutes de pluies intenses mais sans commune mesure avec ce que l'on a connu lors de notre observation sous la station essence près de l'I40 (point U sur les cartes du parcours).
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 22h32 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 22h32 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Au croisement entre la South West 25th Street et la South Robinson Avenue, les pluies intenses réaffirment leur présence. Crédit photo : Samina Verhoeven
Au croisement entre la South West 25th Street et la South Robinson Avenue, les pluies intenses réaffirment leur présence.
 
Un peu plus tard, nous sommes contraint à stopper notre descente vers le sud car la police barre la route que nous empruntons (point V sur les cartes du parcours). En effet, il semblerait que des personnes soient portées disparues dans la zone que nous désirions atteindre. Là encore, on constate combien les conséquences des orages sont sérieuses. C'est alors que de fameux coups de foudre viennent frapper les environs comme pour nous signaler que les orages ne sont pas encore prêts de quitter la ville. Près de nous, un camion de dépannage transporte un véhicule accidenté symbolisant les nombreux accidents de la route qui ont eu lieu lors du passage de la supercellule que nous avons vécue en début de soirée.

Vu la situation, on décide à présent de reprendre la direction de notre motel vers 23h00 LT via l'autoroute cette fois, ce qui nous permet de nous rendre assez vite vers le quartier où il est situé. Sur cette dernière, on remarque que la circulation va bon train, comme-ci les choses commençaient déjà à s'arranger malgré la présence des quartiers sans électricité et des services de secours qui sont constamment en alerte autour de nous.
 
De retour sur l'I40, le voyage se fait sans mal vers l'ouest à présent alors qu'il en était tout autre 4h avant. Crédit photo : Samina Verhoeven
De retour sur l'I40, le voyage se fait sans mal vers l'ouest à présent alors qu'il en était tout autre 4h avant.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 22h59 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 22h59 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Une fois arrivé à notre motel (point A sur les cartes du parcours) après un parcours total d'un peu moins de 300 kilomètres, on débarque l'essentiel de notre matériel en prenant le soin de le nettoyer quelque peu.
 
Motel dans lequel notre équipe loge depuis la nuit dernière. Crédit photo : Samina Verhoeven
Motel dans lequel notre équipe loge depuis la nuit dernière.
 
Peu de temps après, nous sommes poussés à reprendre la route une dernière fois en raison de la faim qui se fait fortement ressentir. Compte tenu des coupures de courant, peu de restaurants ou plutôt fast food sont ouverts, ce qui nous vaut plus d'une heure d'attente au drive-in du Whataburger des environs car tout le quartier semble s'y être donné rendez-vous (point W sur les cartes du parcours). Concernant les orages, même si nous sommes actuellement en dehors du train de cellules, ce dernier ne cesse toujours de s'entretenir et ce depuis 16h30 LT maintenant soit depuis 7h00 durant... Tout juste incroyable !
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 23h27 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 23h27 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Le Whataburger est littéralement pris d'assaut par les habitants de la région, cela provenant probablement des coupures de courant. Crédit photo : Samina Verhoeven
Le Whataburger est littéralement pris d'assaut par les habitants de la région, cela provenant probablement des coupures de courant.
 
Enfin, une fois de quoi manger sous la main, on retourne à notre motel où je m'effondre littéralement sous la fatigue. Je tente encore de suivre légèrement le fameux ballet incessant de cellules orageuses dans nos environs mais c'est finalement Éric qui arrive à y assister pendant encore une bonne partie de la nuit en n'hésitant pas de faire quelques photographies jusqu'à 04h00 LT du matin. Enfin, durant toute la prospection des dégâts effectuée depuis le départ de notre point d'observation de la station essence proche de l'I40, j'ai effectué de nombreuses prises de vues qui constituent une séquence dans le film 'On The Way Of Storms - L'Intégral' présentant l'atmosphère qui règne en ville après le passage d'un orage violent. Celle-ci se situe entre 01: 31: 32 et 01: 39: 12. Ces dernières sont accessibles via le lien suivant : 31 mai 2013 - On The Way Of Storms - L'Intégral - 05.
 
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 01h21 LT. L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe. Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
Situation orageuse sur la carte radar météorologique vers 01h21 LT.
L'étoile blanche représente la position actuelle de l'équipe.
Crédit illustration : Weather & Climate Toolkit - NOAA
 
Alors que cela fait près de 9h que le premier orage a éclaté, d'autres cellules continuent à sévir dans la région de notre motel vers 01h20 LT. Crédit photo : Eric Dargent
Alors que cela fait près de 9h que le premier orage a éclaté, d'autres cellules continuent à sévir
dans la région de notre motel vers 01h20 LT.
 
Plus de 2h30 plus tard, cela n'a toujours pas cessé après 11h30 d'activité orageuse... Crédit photo : Eric Dargent
Plus de 2h30 plus tard, cela n'a toujours pas cessé après 11h30 d'activité orageuse...
 
Il est vrai que nous n'avons pas d'orages significatifs à traquer le lendemain et que nous pouvons nous permettre de prolonger l'observation nocturne mais j'avoue que, pour ma part, je n'aurais de toute façon pas tenu aussi longtemps qu'Éric avant de me plonger dans les bras de Morphée. Cela tout en repensant à la journée de dingue que nous avons vécue aujourd'hui. J'avoue que j'ai tout de même encore le courage de consulter le rapport du Storm Prediction Center qui confirme qu'une importante tornade s'est produite sous la supercellule que nous avons connue, celle-ci se faisant suivre par deux faibles tourbillons au sud et à l'est de notre région d'observation pendant le passage de l'orage qui les a générées. Pour ceux qui désirent en savoir plus, le rapport en question est disponible via le lien suivant : 31/05/2013 - Tornado Reports. Une image des tracés préliminaires est d'ailleurs accessible via le lien suivant : 31/05/2013 - Tornado Tracks Oklahoma.

Si celui-ci indique clairement qu'une tornade est passée à un peu plus de trois kilomètres au sud de notre point d'observation sous la station essence, un rapport de tornade plus récent (dont le tracé est disponible via le lien suivant : 31/05/2013 - Tornado Path - Google Earth) indique qu'une tornade EF1 d'une largeur de 545 mètres est passée a seulement 1,40 kilomètres de cette position vers 19h05 LT, soit un peu près au moment où a eu lieu une coupure de courant significative. Cela dit, il est toujours possible que cela soit dû à la chute de la ligne moyenne tension observée au nord de notre position et causé probablement par le RFD de la supercellule.
 
Trajectoire de la tornade EF1 ayant sévi entre 18h54 LT et 19h09 LT à Oklahoma City. L'étoile blanche unie représente la position de l'équipe lors du passage de la supercellule tandis que celle avec une maison représente la situation de leur motel. Crédit illustration : Storm Prediction Center - Google Earth
Trajectoire de la tornade EF1 ayant sévi entre 18h54 LT et 19h09 LT à Oklahoma City.
L'étoile blanche représente la position de l'équipe lors du passage de la supercellule
tandis que celle avec une maison représente la situation de leur motel.
Crédit illustration : Storm Prediction Center - Google Earth
 
Fin de la trajectoire de la tornade EF1 ayant sévi entre 18h54 LT et 19h09 LT à Oklahoma City. L'étoile blanche représente la position de l'équipe lors du passage de la supercellule<br />tandis que celle avec une maison représente la situation de leur motel. Crédit illustration : Storm Prediction Center - Google Earth
Fin de la trajectoire de la tornade EF1 ayant sévi entre 18h54 LT et 19h09 LT à Oklahoma City.
L'étoile blanche représente la position de l'équipe lors du passage de la supercellule
tandis que celle avec une maison représente la situation de leur motel.
Crédit illustration : Storm Prediction Center - Google Earth
 
En y regardant de plus près, notre motel ne se situe visiblement qu'à 350 mètres au nord du tracé de la tornade EF1, ce qui fait quelque peu froid dans le dos. Enfin, d'après le rapport préliminaire, les dégâts ayant été observés non loin du croisement entre la South Meridian Avenue et la Newcastle Road proviennent de la tornade qui s'est déroulée plus au sud.
 
Afficher la suite de cette page



Créer un site
Créer un site