Pourquoi faire un tri des déchets ?

Le tri des déchets, en particulier des déchets produits à la maison, devient parfois une tâche compliquée : vous avez peu d’espace, vous manquez de temps à consacrer au recyclage, vous ne savez pas si cela est utile ou si les déchets sont vraiment collectés dans les camions, si cela profite à la collectivité ou non… La vérité est c’est une tâche qui demande un certain travail et de l’organisation, mais qui non seulement aidera notre conscience, mais qui a en fait de nombreux avantages :

Réduire la quantité de déchets mis en décharge contrôlée

Le tri des déchets permet de les acheminer directement vers le recyclage selon l’expert en tri des déchets. La séparation des déchets permet de les valoriser et de leur donner une seconde vie sous forme de nouveaux produits : papier, carton, plastiques, métaux… tout sera utilisé dans de nouveaux produits.

En conséquence, vous réduirez l’extraction et l’utilisation de nouvelles matières premières, qui sont plus gourmandes en énergie et plus limitées. Des coûts sont économisés. Cela se reflète directement dans votre facture. Bien que la gestion des déchets ait toujours un coût, celle-ci est réduite par le recyclage : il est toujours moins cher de gérer les déchets séparément qu’ensemble. Des emplois sont créés dans le secteur du recyclage et du transport des déchets, qui valorisent des matériaux qui autrement seraient mis en décharge.

Progrès vers une société durable

Bien que le recyclage nécessite un petit effort et qu’une personne puisse penser que son rôle n’est pas important ou qu’il n’a aucune influence, la vérité est que le rôle de chacun de nous est très important : tous les efforts s’additionnent et sont nécessaires pour parvenir à une société véritablement durable.

En triant les déchets organiques et inorganiques, on contribue au processus de recyclage. Trier les déchets signifie mettre les déchets d’une matière dans un conteneur et les déchets d’une autre matière dans un autre conteneur, etc. de manière à ne pas mélanger les déchets organiques et inorganiques. En outre, on évite les mauvaises odeurs que produisent les déchets organiques, comme les pelures de fruits ou de légumes ou les restes de nourriture, et on empêche ainsi la production d’insectes, de bactéries et d’autres insectes nuisibles à la santé. Ils sont classés en fonction de leurs domaines d’application :

– Les déchets organiques. Il s’agit de tous les déchets d’origine biologique, une fois qu’ils étaient vivants ou faisaient partie d’un être vivant, par exemple : feuilles, branches, pelures et graines de fruits, os et restes d’animaux, etc.

– Déchets inorganiques. Il s’agit de tous les déchets d’origine non biologique, c’est-à-dire les déchets industriels ou tout autre processus non naturel, par exemple le plastique, les tissus synthétiques, etc.

– Les déchets dangereux. Tous les déchets, d’origine biologique ou non biologique, qui constituent un danger potentiel, par exemple le matériel médical infectieux, les matières radioactives, les acides et les produits chimiques corrosifs, etc.

Comme on peut le voir dans ce type de déchets, il n’existe qu’une classification entre organique et inorganique. Contrairement à la précédente décharge, dans celle-ci il y a encore plus de classification entre le plastique, le papier, l’aluminium et les produits organiques.